Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 209
Newsletter
Archives
handicap
28 mai 2018

LETTRE A POISSON D'OR...Extrait

LETTRE A POISSON D'OR...Extrait
"Là est le domaine des accrocs, des coutures, tout ce qu'il faut recouvrir, oublier. Aimer, c'est ne plus être dans le monde où l'on attendait l'amour. Mais aussi se désigner à l'animosité de ceux qui incarnent la vie normale. Je veux, à force de vous...
30 octobre 2017

MA VIE GRAPILLE DE CI DE LA

MA VIE GRAPILLE DE CI DE LA
Au bout de l’heure tragique, j’ai perdu le contrôle de ma vitesse intérieure. Je me suis abandonné à l’hégémonie du souffle et il m’a percuté de sa lame tranchante. La différence n’est pas toujours là où on le croit. Etonnant ce corps qui vieilli et dont...
22 mars 2017

LES BEQUILLES

LES BEQUILLES
Pendant sept ans je n'ai pu faire un pas. Quand je suis allé chez un grand médecin, il m'a demandé : « Pourquoi portes-tu des béquilles ? » Et je lui ai dit : "Parce que je suis perclus." "Il n'est pas étrange", m’a-t-il dit Vas y ! Essaie de marcher....
28 décembre 2016

QUARTZ...Extrait

QUARTZ...Extrait
Je coule du haut vers le bas. L’accident, c’est le jour improbable qui devient une certitude pour la chair. Un corps amoindri sait la carence impitoyable. Le cerveau continue cependant à courtiser la part manquante. Qui s’installe dans la place vide ?...
14 avril 2014

JE N'AI PLUS MAL, JE M'ACCOMPAGNE

JE N'AI PLUS MAL, JE M'ACCOMPAGNE
Je ne répugne pas à marcher dans ma tête. Seul dans ma chair, l’infirmité danse comme une gitane autour d’un feu. Mon corps et moi, nous tenons l’humiliation du handicap à bout de bras, loin des flammes et des pas incertains. Un bateau à l’amer grince...
6 avril 2014

LES VITRES SOUFFLEES

LES VITRES SOUFFLEES
Je ne suis qu’une fine partie de conscience. J’éprouve des joies impartageables et des douleurs qui me gâchent l’existence. Je colle aux parois du jour comme une araignée sur sa toile. Le jour se substitue à l’épouvante qui saisit ma conscience. La lumière...
16 décembre 2013

LA MAIN DANS LE CHAPEAU...Extrait

LA MAIN DANS LE CHAPEAU...Extrait
Les liens ne nécessitent pas toujours l’ardeur volontaire de la matière. Pourquoi être là plutôt qu’ailleurs ? Sans doute une brève escapade de la synchronicité, une connotation de la chair restée à vif. Une échappée virtuelle vaut une pensée. La douleur...
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires