Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
aime cesaire
27 août 2018

C'EST MOI-MÊME TERREUR, C'EST MOI-MÊME

C'EST MOI-MÊME TERREUR, C'EST MOI-MÊME
Les rêves échoués desséchés font au ras de la gueule des rivières de formidables tas d'ossements muets les espoirs trop rapides rampent scrupuleusement en serpents apprivoisés on ne part pas on ne part jamais pour ma part en île je me suis arrêté fidèle...
1 juillet 2017

GRACE AU TAMBOUR

GRACE AU TAMBOUR
Grace au tambour volant, vieux volant, que la nuit gobe et crache en milliers d’étoiles Grace au tambour aux mains d’arbre à pain Aux mains de pieuvre au galop dans les cayes Grace au tambour qui roucoule comme une femme comblée Grace au tambour et ses...
20 janvier 2017

AFRIQUE

AFRIQUE
Afrique ta tiare solaire à coups de crosse enfoncée jusqu'au cou ils l'ont transformée en carcan; ta voyance ils l'ont crevée aux yeux ; prostitué ta face pudique ; emmuselé, hurlant qu'elle était gutturale, ta voix, qui parlait dans le silence des ombres....
5 novembre 2016

LES PUR-SANG ...Extrait

LES PUR-SANG ...Extrait
... . Essentiel paysage. Taillés à même la lumière, de fulgurants nopals des aurores poussantes, d'inouïs blanchoiements, d'enracinées stalagmites porteuses de jour O ardentes lactescences prés hyalins neigeuses glanes Vers les rivières de néroli docile...
26 août 2016

DU FOND D'UN PAYS DE SILENCE...Extrait

DU FOND D'UN PAYS DE SILENCE...Extrait
Les rêves échoués desséchés font au ras de la gueule des rivières de formidables tas d’ossements muets les espoirs trop rapides rampent scrupuleusement en serpents apprivoisés on ne part pas on ne part jamais pour ma part en île je me suis arrêté fidèle...
30 juin 2016

AIME CESAIRE...Extraits

AIME CESAIRE...Extraits
" Briser la boue. Briser dans l'acceptation humble et patiente d'un long chemin à rempierrer. Briser la boue pour fonder un nouveau ciel et une nouvelle terre si bien qu'on ne pensera plus à ce qui était avant. Homme du oui dans le refus retentissant."...
26 juin 2016

LA POESIE...Extrait

LA POESIE...Extrait
"Je suis un souvenir qui n'attend pas le seuil et erre dans les limbes où le reflet d'absinthe quand le coeur de la nuit souffle par ses évents bouge l'étoile tombée où nous nous contemplons." . AIME CESAIRE . Photographie Thami Benkirane http://www....
27 mai 2016

POEMES POUR AIME

POEMES POUR AIME
Mon cœur, préservez-moi de toute haine ne faites point de moi cet homme de haine pour qui je n'ai que haine car pour me cantonner en cette unique race vous savez pourtant mon amour tyrannique vous savez que ce n'est point par haine des autres races que...
22 novembre 2015

A HURLER

A HURLER
Salut oiseaux qui fendez et dispersez le cercle des hérons et la génuflexion de leur tête de résignation dans une gaine de mousse blanche Salut oiseaux qui ouvrez à coups de bec le ventre vrai du marais et la poitrine de chef du couchant Salut cri rauque...
22 novembre 2015

DYALI

DYALI
pour L.S. Senghor le pont de lianes s’il s’écroule c’est sur cent mille oursins d’étoiles à croire qu’il n’en fallait pas une seule de moins pour harceler nos pas de bœuf-porteur et éclairer nos nuits il m’en souvient et dans l’écho déjà lointain ce feulement...
30 octobre 2014

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait
Et voici au bout de ce petit matin ma prière virile Que je n’entende ni les rires, ni les cris, les yeux fixés sur cette ville que je prophétise, belle, Donnez-moi la foi sauvage du sorcier Donnez à mes mains puissance de modeler Donnez à mon âme la trempe...
30 octobre 2014

CADASTRES....Extrait

CADASTRES....Extrait
Parmi moi de moi-même à moi-même hors toute constellation en mes mains serré seulement le rare hoquet d’un ultime spasme délirant vibre mot j’aurai chance hors du labyrinthe plus long plus large vibre en ondes de plus en plus serrées en lasso où me prendre...
4 octobre 2013

LUMIERE

LUMIERE
Pour Aimé Césaire glissante dentelle dévorante au sang un envol d’oiseaux rares bruissement des ailes dans le claquement sec du soleil sur l’azur justice de l’homme justice faite dans les vagues l’épaisseur de la terre la chaine noire qui attache la route...
15 décembre 2012

ÔDE A LA GUINEE

ÔDE A LA GUINEE
Et par le soleil installant sous ma peau une usine de force et d’aigles et par le vent sur ma force de dent de sel compliquant ses passes les mieux sues et par le noir le long de mes muscles en douces insolences de sèves montant et par la femme couchée...
22 février 2010

VISITATION

VISITATION
ô houle annon cia trice sans nom bre sans pous sière de toute parole vineuse houle et ma poi trine salée des anses des anciens jours et la jeune cou leur ten dre aux seins du ciel et des fem mes élec tri ques de quels dia mants for ces érup ti ves tra...
22 janvier 2010

CAHIER DU RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait

CAHIER DU RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait
"Mon coeur, préservez-moi de toute haine, ne faites pas de moi cet homme de haine (...) Vous savez que ce n'est point par haine des autres races que je m'exige bêcheur de cette unique race, que ce que je veux c'est pour la faim universelle, pour la soif...
17 mai 2009

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait
Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-panthères, je serais un homme juif Un homme-cafre Un homme-hindou de Calcutta Un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas L’homme-famine, l’homme-insulte, l’homme-torture on pouvait à n’importe quel moment le saisir...
25 avril 2009

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait

CAHIER D'UN RETOUR AU PAYS NATAL...Extrait
Ceux qui n'ont inventé ni la poudre ni la boussole ceux qui n'ont jamais su dompter la vapeur ni l'électricité ceux qui n'ont exploré ni les mers ni le ciel mais ceux sans qui la terre ne serait pas la terre [...] ma négritude n'est pas une taie d'eau...
15 février 2009

FERREMENTS...Extrait

FERREMENTS...Extrait
L'exil s'en va ainsi dans la mangeoire des astres portant de malhabiles grains aux oiseaux nés du temps qui jamais ne s'endorment jamais aux espaces fertiles des enfances remuées . . AIME CESAIRE . . . Oeuvre Gérald Bloncourt
16 octobre 2008

CONCILIABULES

CONCILIABULES
"A grignoter un levantà replier un couchantLes animaux se sont enfuisemportant hors de la villesa dernière clé de chaleur.Pour l’heure il n’est questionà peineque d’une porte à démasqueren tâtonnant à traversla désolation de l’intime terreaujusqu’à la...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires