Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 209
Newsletter
Archives
frontieres
16 mars 2023

DE GUERRE EN GUERRE

DE GUERRE EN GUERRE
La mer ne sait d’où lui vient toute cette eau Au large des déserts assoiffés de tant de fleuves Une aile toute seule ne peut suffire à la mouette Pour apaiser les brûlures de la vague et du sable Toutes ces feuilles qui tombent sous la tyrannie De l’hiver...
19 mai 2018

LE MONDE D'HIER, SOUVENIR D'UN EUROPEEN

LE MONDE D'HIER, SOUVENIR D'UN EUROPEEN
« Et de fait, rien ne rend peut-être plus palpable l’énorme régression dans laquelle est entrée l’humanité depuis la première guerre mondiale que les restrictions apportées à la liberté de mouvement des hommes et à leurs libertés. Avant 1914, la terre...
3 novembre 2017

TRACES/HUELLAS...Extrait

TRACES/HUELLAS...Extrait
Une république de roulottes de frontières disparues à l’aube frontières qu’avec l’ange de son silence la nuit a imposées La marche est l’alliance de ceux qui ont tout perdu De ceux qui rêvent la plaine de l’autre côté de la mer et au pied d’une montagne...
23 mai 2017

TEINDRE EN ROUGE

TEINDRE EN ROUGE
Teindre en rouge vos habitudes nouvelles Les sans-papiers les ex-bombardés les sans-paix les sans-amis les sans-amour les sans-famille les sans-abris les sans-pays tous des exilés à la recherche d’un don de soi de la part de l’autre d’une adoption d’un...
1 avril 2017

MAX-POL FOUCHET...Extrait

MAX-POL FOUCHET...Extrait
L'espace de l'homme est sans frontière dans l'espace Le temps de l'homme est sans heures dans le temps ... Sache-le: toute victoire est contre la violence. Force est un nom souillé. Lave-le. . MAX POL FOUCHET . Oeuvre Odile Escolier www.odile-escolie...
1 décembre 2016

PRIZREN

PRIZREN
L’enfance, les herbes, le lac le jadis du monde je pense comme le granit Des temps immémoriaux bien des fantômes reviennent dans la forteresse des mots Des lieux, des gens s’entrecroisent la nuit, le temps les oliviers et les oiseaux le temps semble fait...
12 décembre 2013

GIL PRESSNITZER

GIL PRESSNITZER
Porte-moi dans tes bras jusqu'au néant coule-moi profond dans l’eau sans appel du monde jusqu’à l’oubli sidéral Caresse-moi jusqu’à m’éparpiller traverse-moi plus fort que le vent mélange-moi comme fleuve et mer blé à la terre sang contre sueur sois cette...
25 novembre 2012

BRASIER D'ENIGMES ET AUTRES POEMES...Extrait

BRASIER D'ENIGMES ET AUTRES POEMES...Extrait
Dans un paysage de musique dans une langue uniquement de lumière dans une gloire que s'est allumé le sang avec les paroles de la nostalgie, là-bas où les épidermes, les yeux, les horizons, où la main et le pied ne se distinguent déjà plus, là-bas où le...
11 novembre 2012

CHANSON POUR L'ETRANGER

CHANSON POUR L'ETRANGER
Il a toujours une frontière à donner, un oiseau pour s’enfuir au réveil, un mal d’étoiles qui se nourrit de fées. Il voyage. La multitude le remplit, le papillon mourant l’appelle. Il voyage dans la sympathie des ailes. Il sait espérer d’un ruisseau sous...
19 septembre 2012

OCCIDENT/ ACCIDENT DE CONSCIENCE...Extrait

OCCIDENT/ ACCIDENT DE CONSCIENCE...Extrait
À leur fenêtre ils ont mis la mer en garde à vue et les nuages en souricière Je voyageais, ma gibecière pleine pleine des gris nuages de la faim et des peurs de dictatures lointaines Plein de rêves et sans papiers je suis en interdit je vis et je t'aime...
7 février 2012

IL N'EST DE FRONTIERE QU'ON OUTREPASSE

IL N'EST DE FRONTIERE QU'ON OUTREPASSE
A défaut de montagnes ou de mers, l'homme a inventé toutes sortes de frontières pour se protéger de l'Autre: grillages, barbelés, murs, barrières électrifiées, etc. Aucune, pourtant, n'a résisté à l'irrépressible volonté - ou nécessité - de passer outre....
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires