Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 449
Newsletter
Archives
genocide
22 février 2024

GAZA

GAZA
Publicité
Publicité
9 janvier 2024

CHRISTOPHE PESCHOUX...Extrait

CHRISTOPHE PESCHOUX...Extrait
Introduction aux Récits palestiniens de André Chenet (une parenthèse avec des poèmes de Christophe Peshoux) Avec sa suite de poèmes commencée en octobre 2023, débutant par Retour en Palestine, dont je découvre les poèmes-témoignages hyper réalistes, Christophe...
1 janvier 2024

VOEUX DE PALESTINE MARTYRISEE....

VOEUX DE PALESTINE MARTYRISEE....
Bonne année 2024 de Gaza la détruite Mes meilleurs voeux malgré cette agression israélienne contre notre peuple palestinien dans la bande de Gaza Espérons pour l'avenir Merci beaucoup pour vos messages La situation actuelle est catastrophique pour toute...
24 décembre 2023

NOËL ...

NOËL ...
" Jamais nos exils ne furent vains, jamais en vain nous n'y fûmes envoyés, leurs morts s'étendront sans contrition. Aux vivants de pleurer l'accalmie du vent, d'apprendre à ouvrir les fenêtres, de voir ce que le passé fait de leur présence et de pleurer...
7 décembre 2023

J'ECRIS SUR LE TEMPS PRESENT

J'ECRIS SUR LE TEMPS PRESENT
J’écris depuis un naufrage, depuis un signe ou une ombre, vide discontinu qui se remplit soudain d’une lumière menaçante. J’écris sur le présent, sur la nécessité de donner un ordre testamentaire à nos gestes, de transmettre au nom du père, des enfants...
Publicité
Publicité
13 novembre 2023

BARBARA

BARBARA
« Car un enfant qui pleure qu’il soit de N’importe où est un enfant qui pleure Car un enfant qui meurt au bout de vos fusils est un enfant qui meurt Que c’est abominable d’avoir à choisir Entre deux innocences Que c’est abominable d’avoir pour ennemis,...
13 novembre 2023

ZIAD MEDOUKH...DERNIERES NOUVELLES DRAMATIQUES

ZIAD MEDOUKH...DERNIERES NOUVELLES DRAMATIQUES
"La catastrophe assise toute nue au glas des mots stériles quand plus rien n’a de sens..." Frankétienne . Ziad Medoukh est un poète et un écrivain palestinien arabo-francophone reconnu en France et en Europe, qui a reçu des Prix de poésie au Concours...
1 novembre 2023

LES OLIVIERS POUSSENT ENCORE A GAZA

LES OLIVIERS POUSSENT ENCORE A GAZA
Aimé Césaire, « la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot ». . Evènements douloureux Crimes répétés Malheurs prolongés Qui émaillent la vie Dans cette prison à ciel ouvert Dans cette enclave oubliée Dans...
22 août 2018

" MESSIEURS LES GOUVERNANTS ", PLAN-SILENCE ...

" MESSIEURS LES GOUVERNANTS ", PLAN-SILENCE ...
... plan-silence sur un Gazzaouicide Et vous aimiez la vie... Et contre le retour de vos frères ils ont tiré-réel à balles sans retour Et vous aimiez la vie... Et contre votre approche sans armes ils ont exécuté leurs menaces à pleine mort Et vous aimiez...
7 juillet 2018

CARTON D’INVITATION

CARTON D’INVITATION
Où es-tu maintenant Syrie, à une lettre près de la Liberté, Souria Houria, ma bien – aimée, Disparue des discours Rayée des cartes Dévorée par les chiens couronnés Qui se disputent ses derniers os Les dernières dentelles faites de peaux humaines Où es-tu...
3 juin 2018

RAZANE AL NEIJAR...

RAZANE AL NEIJAR...
Les anges ne meurent pas Repose en paix Razane Ziad Medoukh Les haineux ont tiré sur ton cœur blanc Ils ont touché ton corps fragileIls ont atteint ton visage enfantinTa robe blanche devient rouge et ensanglante Toi l’infirmière ambulancière volontaireToi...
28 mai 2018

ERNEST PEPIN..Extrait

ERNEST PEPIN..Extrait
Nous ne sommes pas venus en avion Ni en bateau de croisières Nous sommes venus traînés par la houle Happés par les gouffres Nous sommes venus comme des marchandisesDu bétail ou des machines humainesLes vagues et le vent escortaient notre douleurEt les...
15 mai 2018

AMAL MURKUS - FILASTINA NAKBA 1948-2018 -LA AHADA YALAM (NO ONE KNOWS)

Personne ne sait ce que sera demain. Les cieux au-dessus du camp de réfugiés sont gris. Des rêves gribouillés à la hâte sur les murs. Sous les slogans les enfants de la ville jouent au jeu de la Mort. Personne sait, personne sait. Les héros d'aujourd'hui...
4 mars 2018

DANS L’OBSCURITÉ ÉBLOUISSANTE...Extrait

DANS L’OBSCURITÉ ÉBLOUISSANTE...Extrait
Nuit Dans l’obscurité éblouissante mon visage est un charbon en fleurs dans la blessure de la mémoire et ma mémoire est faite des villes qui meurent effacées par le déversement du temps dans un autre temps Dans l’obscurité éblouissante ma main droite...
24 février 2018

ACCOINTANCES

ACCOINTANCES
La poussière des bombes m’étouffe, m’écrit une amie ce matin, et j’ai envie de lui répondre la poussière des bombes et celles sur ces langues sèches qui ne bougent plus, dans nos bouches brûlées de trop d’images, de trop de chiffres monstrueux derrière...
8 décembre 2016

UN OEUF A REBOURS

UN OEUF A REBOURS
À Alep, les enfants n'ont plus d'yeux. Ce sont les poupées qui ferment leurs paupières. Les oursons meurent les bras en croix. Le pus des ballons crève. La mort des enfants règne dans le pays des cèdres. Les djihadistes se confondent avec les G.I. Joe....
6 décembre 2016

ALEP, MA BLANCHE...

Alep, ma blanche, Alep, je ne suis pas ce vagabond, Alep, tu le sais, mais un matin de novembre, le feu soudain m’a brûlé, Alep, et depuis, en guise de maison, je cherche une étoile filante, Alep, en guise de coeur, une plaie ouverte, Alep, en guise de...
1 décembre 2016

PRIZREN

PRIZREN
L’enfance, les herbes, le lac le jadis du monde je pense comme le granit Des temps immémoriaux bien des fantômes reviennent dans la forteresse des mots Des lieux, des gens s’entrecroisent la nuit, le temps les oliviers et les oiseaux le temps semble fait...
20 novembre 2016

GITANS

GITANS
(...) Je n'ai jamais vu de film sur le massacre des Gitans. Ils furent des milliers, ces hommes aux semelles de vent, à prendre, eux aussi, le chemin des crématoires. Leur dernier chemin...Ils étaient sans lieu : Hitler leur en trouva. Ils étaient sans...
27 mai 2016

LETTRE A MARYAM

LETTRE A MARYAM
A Maryam Maarouf, 14 ans, victime d'une offensive israélienne. Je ne te connais pas, Mariam, mais je sais ce que les yeux d'un enfant recèlent, je sais qu'il s'y trouve la force de l'innocence et les égéries de l'espoir, je ne te connais pas, Mariam,...
Publicité
Publicité
1 2 3 > >>
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité