mercredi 13 juin 2018

TOTEMS D'AILLEURS...Extrait

  ... sourdement sous la vagueet l’écho diluviencomme la peur ancestralele naufrage d’un mondequi nous glaviote sur la toilequelques ris dans le cœursous les grains la tourmentele dépit de gerber au gré des entourloupesà la cape au bord du videque l’accalmie revienne ...   .     ALAIN JEGOU     .
Posté par emmila à 02:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 3 juin 2017

LE CERCLE DE L'AURORE

Je ne suis pas ce Je majuscule et sans âge, je ne suis pas ce Je apposé dans la marge. Je suis Vous qui passez, compagnons de mirages, multiples de moi-même à l'ombre des noyers. Il m'en aura fallu du temps pour délasser les grandes mains de l'aube que le couchant fermente et du temps pour aimer par-delà la tourmente, chaque coeur, chaque ride, chaque larme versée. Je sais que le dernier souffle aura le parfum du premier, rassemblant à rebours les fragrances éludées de nos intermittences et je nous sais unis par la... [Lire la suite]
mardi 7 juin 2011

LORAND GASPAR

Il regardait la tourmente saisir à bras-le-corps et jusqu'au fond des eaux murmurant quelque chose sur le vent qui vendange le raisin de la mer -ces puits d'air et d'espace où plonge ailes repliées l'ange sans merci éclair de beauté qui perce la nage et dévore la pulpe de l'éclat, la chair vive d'un mouvement de Dieu - l'esprit du vent tendu entre les lames dans chaque battement du corps à corps sur les touches de l'immense clavier martèlement au coeur de la pensée - le beau est-il séparable du vrai ? fruits, saveurs, et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 19 mai 2011

L'HOMME RAPAILLE Suite..Extrait

Nous partirons de nuit pour l'aube des Mystères et tu ne verras plus les maisons et les terres et ne sachant plus rien des anciennes rancoeurs des détresses d'hier, des jungles de la peur tu sauras en chemin tout ce que je te donne tu seras comme moi celle qui s'abandonne nous passerons très haut par-dessus les clameurs et tu ne vivras plus de perfides rumeurs or loin des profiteurs, des lieux de pestilence tu entendras parler les mages du silence alors tu connaîtras la musique à tes pas et te revêtiront les neiges des sagas nous ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 21 janvier 2011

VINGT POEMES D'AMOUR, POEME 11

Presque en dehors du ciel, ancre entre deux montagnes,le croissant de la lune.Tournante, errante nuit, terrassière des yeux,pour compter les étoiles dans la mare, en morceaux.Elle est la croix de deuil entre mes sourcils, elle fuit.Forge de métaux bleus, nuits de lutte cachée,tourne mon coeur, et c'est un volant fou.Fille venue de loin, apportée de si loin,son regard est parfois un éclair sous le ciel.Incessante complainte et tempête tourbillonnant dans sa furie,au-dessus de mon coeur passe sans t'arrêter.Détruis, disperse, emporte, ô... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,