jeudi 16 janvier 2020

LA TERRE ARRETEE...Extrait

Peut-êtreChaque geste est coupable de briser une enfance.L'enfant livre de sable avec bâtonnets noirs comme chat pour servir de repère. Une horloge du temps qui s'habille est amour. Longs petits moines avec des poings ronds et utiles, avec des cernes autour de tes yeux vides. Tu penses en couleur au portrait d'un oiseau, à la fleur qui se vide.Le ciel au bout du jardin tendu vers toi.Viens le chercher.Enfant, tu retiens la genèse.Le cordon qui relie l'enfant à la matière inépuisée n'est pas vraiment tranché.La magie vient tout... [Lire la suite]

jeudi 2 janvier 2020

LAPIDAIRE...Extrait

Tu gardes en toile sceau des fougères et des prêles,le calque des écorces, étantpaume ouverte du tempsmémoire des ruches de la vieoù bourdonne encore en nos doigtsl'enfance des reptiles.       JACQUES LACARRIERE          
Posté par emmila à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 25 décembre 2019

BRUNO RUIZ

Ce soir le rideau est tiré Des chemins s’effacentEt de nouvelles paupières s’ouvrent Après tant d’années d’habitudeComme elle est tendre la fatigue qui dortComme elle éclaire la veilleuse dans l’ombre Rien n’est lourd À la beauté dressée sur le tertreIl n’y a que des herbesUne nuit de fange lavéeDes souvenirs qui se rangent Les enfants qui naissentSont toujours des enfants qui meurent Un oiseau passe près du toit Et ce qui déchire est bien ce qui parleUn murmure bienveillantUne main sur l’épaule Demain sera demain C’était... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 24 décembre 2019

LE VOYAGE EGOISTE...Extrait

"Qu’il est chaud à mon cœur, encore, ce souvenir d’une fête glacée, sans autres cadeaux que quelques bonbons, des mandarines en chemises d’argent, un livre... La veille au soir, un gâteau traditionnel, servi vers dix heures, saucé d’une brûlante sauce de rhum et d’abricot, une tasse de thé chinois, pâle et embaumé, avaient autorisé la veillée. Feu claquant et dansant, volumes épars, soupirs des chiens endormis, rares paroles – où donc mon cœur et celui des miens puisaient-ils leur joie ? Et comment le transmettre, ce bonheur sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 18 décembre 2019

EVASIONS DE RETOURS

Au grand poète Lorand Gaspar   Poète enfant des vertiges premiersAux confins des rêveuses racinesD’orient et d’occidentT’engendre l’encre du ventAu-delà de la mortA chaque port de plumesAux battements frissonnantsD’ailes et d’îles de nouvelles sèvesSculptant le tempsEn disparition de mursEn apparition de vasquesPour effacer les distances des cerbèresGardées par leurs obscurs casquesEt ouvrir leurs cagesEmprisonnant tes étoiles et chantsLibérant la véritéDans ses multiples visages Poète tu es l’éternel enfantDans le... [Lire la suite]
lundi 18 novembre 2019

UN GOÛT DE FRUIT MÛR...Extrait

Enfance mille-feuillesaux pollens dorésaux rêves extrêmes.On suivait du doigtnos sauvagerieson labourait l'air et l'eauon semait l'infini...Nos chants rythmaientau fond de nos gorgesun tourbillon de guêpes vibrantes. ...   .     AGNES SCHNELL     . Oeuvre Gustave Caillebotte
Posté par emmila à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 1 novembre 2019

JEAN LAVOUE...Extrait

J'accorde à ces moments sans éclatsTout le silence qu'il faut pour les réconforterJe laisse agir la lumièreJ'apprends ainsi à espérer Quand la nuit pose sur ma joue son masque de veloursQuand la pluie s'insinue sous les ardoises du cielJe tends la flamme entre les motsD'une lampe tenue dans des celliers d'enfance Là où l'ombre est la plus tenaceJe n'ai que cette source au bout des doigtsPour tracer un cheminLà où n'était que bois mort et ronces enchevêtrésJe retrouve sève ardenteEt des sentes où passer Il ne suffit que d'un... [Lire la suite]
dimanche 27 octobre 2019

LORELEI...

A Lorelei, pour sa première année     L'enfant croit que les feuilles repoussent aux roux du soleil.Elle a mis sa chemise d'aube pour entendre les murmures de la nature. Elle sait déjà le flamboiement des herbes où elle réchauffe ses rêves et le clin d’œil des astres quand il se réveillent. Elle apprend les silences du monde, la beauté des aurores, la poésie des matins qui riment avec l'horizon.Et l'enfant croît, les feuilles tombent et passe le temps. ... Et bah moi alors, je t'ai fait un poème. C'est juste un petit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 7 octobre 2019

LES ÎLES OU LE VOYAGE...Extrait

Du bleu pour ma Joss...   ... l’île du bout du monde - celle qui est sur l’arc de l’horizon - l’origine de l’homme est une île - l’enfance est une île - les îles, les îles - dans l’île toute espérance est permise et tout amour : c’est dans le couple-île que s’accomplit le mystère de l’amour - attraction des îles, attraction des sources - les îles-oasis - chaque fille est une île, chaque ville est une île, aborder les îles, aborder les filles - entrer dans les îles, entrer dans les filles - aborder... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 6 octobre 2019

LE VOYAGE EGOÏSTE...Extrait

''D’abord, tu comprends que c’est dimanche à cause du parfum de chocolat qui dilate les narines, qui sucre la gorge délicieusement... Quand on s’éveille, voyons, et qu’on respire la chaude odeur du chocolat bouillant, on sait que c’est dimanche. On sait qu’il y a, à dix heures, des tasses roses, fêlées, sur la table, et des galettes feuilletées – ici, tiens, dans la salle à manger – et qu’on a la permission de supprimer le grand déjeuner de midi... Pourquoi ? Je ne saurais te dire... C’est une mode de mon enfance.''   .  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,