jeudi 6 décembre 2012

L'ECORCE DES COEURS...Extrait

 Vos vies sont menacées par les trains de banlieue Et vos histoires de gloire si dérisoire A ne pas se regarder dans un miroir N’essayez plus de me faire croire que vous appelez cela être heureux Vous avez voulu me voler et me prendre Mes seuls biens mes oiseaux mes pays Jusqu’au bleu tendre de mes nuits Sans avoir frères humains ce qui nous unit Et même mes raisons de vous comprendre Mais je marche encore par des allées éternelles Vers les banlieues perdues de l’univers Je saute à pieds joints vos barrières Vos cœurs sont... [Lire la suite]

mercredi 5 décembre 2012

LA SOURATE DE LA VISION

Je prête serment sur la vision Et sur le commencement du verbe Et sur l’envol du pigeon quittant l’esprit Un vocable existe dans la cage. Mes paroles ressemblaient à un coin de prairie ensoleillé. Je me suis adonné à eux: Le soleil touche le seuil de votre demeure Une fois la porte ouverte, il éclaire votre comportement. Je leur ai encore suggéré: Que la pierre n’embellit pas la montagne Aussi bien que le métal n’est pas une parure pour la pioche. Sur la paume de la terre se trouve un bijou invisible Dont la clarté avait ébloui... [Lire la suite]
samedi 24 novembre 2012

FRAGMENTS DE CHOEUR...Extrait

Soleil brûlant                        vide de la pensée                            et d’un abandon désertique                        vibrations criardes                               ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 21 novembre 2012

DANS LE TYMPAN DU COEUR...Extrait

J’ai toujours attendu que quelque chose sauve la vie. J’ai toujours été étonné, quand un livre me brûlait les mains, de voir que d’autres pouvaient en parler calmement, et que cela ne les faisait rasseoir que dans leur propre vie éteinte. Quand on leur amène leur propre cœur dans des mains blanches, et que les gens n’en veulent pas, il n’y a plus rien à espérer pour eux. Par l’amour c’est comme si j’avais été mis une fois de plus en haut d’un arbre, à l’abri de tous les dangers. Quelqu’un m’a aimé, par cet amour j’ai été sauvé de ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 15 novembre 2012

ISSUES...Extrait

Et dire qu’il faudra quitter ce berceau de lumière... ce suspens ... ce maintenant de toujours, retrouvé chaque soir à l’heure où le soleil penche, là-bas vers l’ouest, répandant en ondes généreuses ses dernières vagues sur le noyer amical, ouvert, paisiblement ouvert à l’est du jardin, tandis que les vrilles de la glycine se courbent un peu plus, comme pour boire la fraîcheur qui monte de la terre. “Doux royaume de la terre” ...disais-tu, à l’instant de disparaître. Doux royaume tracé par l’aile du martinet haut dans le ciel,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 9 novembre 2012

TEMPS

Après tout ce tempsconsacré à l’attenteest-il possible encorequ’au détour du cheminsur l’épaule brève d’un talussoit cueillie aux lèvres des mauvesun peu de lumière? .Jean-Paul HAMEURY .    
Posté par emmila à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 10 octobre 2012

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

« Nous n’avons que cette musique – multitude blessante et joyeuse pour toucher le feu qui nous habite. » « Essaye essaye encore d’aimer vraiment d’aimer assez et qu’est-ce que comprendre même un peu sinon accueillir dans son corps et dans sa pensée un commencement d’amour qui ne t’a jamais manqué   seuls la main et le regard seule la pensée qui voit et qui sent peuvent commencer un jour à sentir, à voir, à penser ce qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 10 octobre 2012

LE VENT PARMI LES ROSEAUX...Extrait

Si j’avais les voiles brodés du ciel, Ouvrés de lumière d’or et d’argent, Les voiles bleus et pâles et sombres De la nuit, de la lumière, de la pénombre, Je les déroulerais sous tes pas. Mais moi qui suis pauvre et n’ai que mes rêves, Sous tes pas je les ai déroulés. Marche doucement, car tu marches sur mes rêves. . WILLIAM BUTLER YEATS .  
vendredi 5 octobre 2012

LA VIE EST DANS LA VIE

La vie est dans la vie Ce qui est entré dans la mort Nous parle toujours ailleurs Une certaine musique Une équivalence de lumière -Mais si cela est vrai Où est le lieu réel -Dans l'amour qui perdure Et trace dans la ressemblance l'unique L'identité est dans la douleur Et les couleurs éparses du monde Sous l'angle du cøur Peignent une seule rose . . . HEATHER DOHOLLAU . . . Oeuvre Jaya Suberg    
Posté par emmila à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 1 octobre 2012

N'A DE PRIX

N’a de prix      n’a de poids que ces mains plus légères que l’air         et qui jouent les variations sur la jeune lumière sur fond d’éternité la musique n’est rien         que ce frisson qui nous dépasse d’une épaule où l’on pressent l’illimité intime dès que l’un         touche l’autre du bord de son silence. . GILLES BAUDRY Sur http://terresdefemmes.blogs.com  in τhαumα,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,