dimanche 4 août 2013

POESIE VERTICALE...Extrait

« Il est des messages dont le destin est la perte,des mots antérieurs ou postérieurs à leur destinataire,des images qui viennent de l’autre côté de la vision,des signes qui pointent plus haut ou plus bas que leur cible,des signaux sans code, des messages enrobés dans d’autres messages,des gestes qui butent contre la paroi,un parfum qui régresse sans retrouver son origine,une musique qui se déverse sur elle-mêmecomme un escargot définitivement abandonné.Mais toute perte est le prétexte d’une rencontre.Les messages perdus inventent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 24 juillet 2013

IDENTITE

  Tu marches et c’est ton pas qui donne sens à la route   Tu marches et c’est la route qui s’enracine en toi   en ton désir d’aller de ce que tu fus à ce que tu es   Tu marches et c’est le pays traversé qui met des ailes à ton identité   .   BEATRICE LIBERT Sur l'excelent blog de Guy Allix http://anthosuballix.canalblog.com/pages/beatrice-libert/27633826.html   .   Oeuvre Maurice de Vlaminck    
Posté par emmila à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 6 juin 2013

ART POETIQUE...Extrait

Le poème Ne tue pas le vide, Il l’éloigne. Le poème fait toucher Le vide Qui le borde. Ce vide plus fort, Plus dominateur que lui. Si bien Que c’est sa présence A la lisière   .   GUILLEVIC   .   Oeuvre Bona Mangangu        
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 16 avril 2013

L'INTERDIT

L’interdit qui le frappe me le rend ordinairement désirable. L’ail n’est pas seulement un ingrédient, à mi-chemin du condiment et de l’épice, il est, comme l’oursin, la truffe ou la coriandre, un élément premier, un goût impossible à réfuter. Aucune confusion. Un ail est un ail est un ail. Et parce qu’il est un ail, il ne fait pas bon le rencontrer à la table qui a perdu l’usage de la parole    .   LILIANE GIRAUDON XAVIER GIRARD   .        
Posté par emmila à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 avril 2013

CARNETS DE MARCHE...Extrait

 Ivresses ivresse des montagnes prises dans les cimes du ciel ivresse des nuages colporteurs de lumière majestueuse beauté du vent le temps glisse crête du silence dense d’éternité ivresse moirée de l’épervier qui plane solitudes tremblées jusqu’à épuisement de l’horizon le grand vaisseau de la montagne fuit Stèles dressées tout au long du sentier avant-coureur de rêve murets de pierre ancrés à flanc de ravines ivresse d’Ariane le toit de lauzes court bel équarrissement de dalles dans les cistes équilibre aérien de lignes et de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 28 mars 2013

DANS LES SOULEVEMENTS...Extrait

La fugacité disparaît Toujours la même déflagration je t’aime La hâte obstinément éclaire Ton souffle où je tombe encore une fois Quel dénuement n’ai-je pas dit Un souvenir sans souvenir aucun ciel N’a l’étendue de l’abandon Un cri l’impudeur pensive Le sens et l’effacement bougent Le désir avec les oiseaux qui respirent Tellement le jour était vaste Comme quand l’aveu n’a plus d’ombre et roule Quand la ressemblance sans cesse Si ensevelie se sépare de moi L’enfance changée en pitié Dans les rochers que l’apaisement forme . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 13 mars 2013

FERVEUR DE BUENOS AIRES

Je devrai donc la soulever, la vaste viequi reste aujourd’hui même ton miroirchaque matin je devrai donc la rebâtir.Tu m’as quitté; depuis,combien de lieux devenus inutileset privés de sens, commedes lampes à midi.Soirs, nids de ton image,musiques où toujours tu m’attendais,paroles de ce temps passé,je devrai vous briser de mes mains.Dans quel ravin réfugier mon âmepour ne plus la voir, cette absencequi brille comme un terrible soleildéfinitif, sans couchant, sans pitié?je suis cerclé par ton absencecomme la gorge par la corde,Comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 4 janvier 2013

LA BOITE A MOTS

J'aime le piège sournois ce mal d'écrire d'emboîter les mots énoncer les sons araser le sens inverse ou giratoire l'idée est toujours fausse mais s'affine à son contraire J'aime le jeu serein traquer les noms sur ses lèvres y accrocher mes rêves .   DOM CORRIERAS   .      
Posté par emmila à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 29 décembre 2012

FERNANDO PESSOA

Penser au sens intime des choses, C’est comme de penser à la santé Ou d’apporter un verre à l’eau des fontaines. L’unique sens intime des choses Est qu’elles n’ont pas de sens intime du tout. Je ne crois pas en Dieu car je ne l’ai jamais vu. S’il voulait que je croie en lui, Sans nul doute il viendrait me parler Et entrerait chez moi par la porte En me disant, Me voici! Mais si Dieu est ceci: les fleurs et les arbres Et les monts et le soleil et le clair de lune, Alors je crois en lui, Alors je crois en lui à toute heure, Et ma vie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 21 octobre 2012

CHEMIN

Rien que ce mur et ce chemin Et, autour de moi, un matin Qui a l’odeur dorée du pain. L’ombre d’un oiseau sur le mur L’écho d’un pas sur le chemin. Douceur faite de petits riens, De mots caressants dont je doute. Dans ce calme et tendre matin, Rien que ce mur et ce chemin. . MAURICE CAREME .      
Posté par emmila à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,