samedi 30 décembre 2017

ABDELLATIF LAÂBI...Extrait

.... Ô jardinier de l’âmeas-tu prévu pour la nouvelle annéeun carré de terre humaineoù planter encore quelques rêves ?As-tu sélectionné les grainesensoleillé les outilsconsulté le vol des oiseauxobservé les astres, les visagesles cailloux et les vagues ?L’amour t’a-t-il parlé ces jours-cidans sa langue étrangère ?As-tu allumé une autre bougiepour blesser la nuit dans son orgueil ?Mais parlesi tu es toujours là Dis-moi au moins :qu’as-tu mangé et qu’as-tu bu ?          ABDELLATIF LAÂBI   ... [Lire la suite]

vendredi 29 décembre 2017

JE N'AI QU'UNE ROSE ENTRE MES DOIGTS

Je n’ai qu’une rose entre mes doigtsqu’un fragment de cette fête.Dans les veines une foi vivanteet dans ma gorge une poignée de mots.Mon chant s’enroulecomme le fil autour du fuseaud’un instant qui sera un jourun jour pour tous un instant de joie.Ce moment nous reviendra à nous etaux hommes de bonne volontédans l’âpre combat que nous menons pourgagner l’incandescente sagesse. Mais je sais qu’il resteracomme un pain sur notre tableun jeu de frontièresune invitedes solitudes du profond désert :l’amour qui gouverne le monde se sera... [Lire la suite]
vendredi 29 décembre 2017

LA VOIX DE PERSONNE...Extrait

J'écoute la rumeur qui monte des choses. La pensée vide, j'entre en résonance. La parole peut jaillir d'une simple motte de terre ou d'un reflet dans la vitre. Ce ne seraient d'abord que des murmures épars, des chuchotements qui lentement se rassembleraient et finiraient par former un début de phrase encore balbutiante. Puis, de ruisseau, la petite voix deviendrait rivière et fleuve. Chargée d'alluvions, peut-être de pépites, la phrase prendrait de l'ampleur, se laisserait porter par le courant jusqu'à la haute mer. Dans les... [Lire la suite]
lundi 25 décembre 2017

BELLES SAISONS...Extrait

 Crépuscules d’hivers, lampe rouge dans la nuit, vent âpre qui se lève après la chute du jour – jardin deviné dans l’air noir, rapetissé, étouffé de neige, sapins accablés qui laissiez, d’heure en heure, glisser en avalanches le fardeau de vos bras –, coups d’éventail des passereaux effarés, et leurs jeux inquiets, leur coucher dans une poudre de cristal ténue, irisée comme la brume d’un jet d’eau… Ô tous les souvenirs d’hivers, tous les noëls de mon enfance, que cette rêverie de Noël vous rende à moi ! Que mes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 25 décembre 2017

SALUT LES COPAINS, C'EST NOËL

"L'année touche à sa fin, nous entrons dans la période des fêtes et des pieuses résolutions, les magazines titrent sur les "personnalités" qui ont "fait" 2017 ou "feront" 2018, le mot "partage" est sur toutes les lèvres... Permettez-moi donc de dire en ce soir de Noël mon admiration et mes remerciements à toutes celles et tous ceux qui font vivre une certaine idée de la république, de la fraternité, de l'humanisme, à celles et ceux qui empêchent que cette idée et que ces notions ne disparaissent complètement sous le poids des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 décembre 2017

UNE PAIRE DE CHAUSSURES NEUVES...ENTRETIEN...Extrait

"Quant aux anges... ils ne viennent, quand ils viennent, que pour une seconde. Mieux vaut leur parler avec peu de mots pour avoir chance de se faire entendre. Et d'ailleurs quoi leur dire. Ils ne viennent pas en leur nom. Ils viennent au nom de la vie, ils nous apprennent quelque chose et à peine nous l'ont-ils apprise, cette chose , qu'ils repartent dans un tournoiement d'ailes.Les anges et les écrivains font le même métier, métier de plume, métier d'éclair. Mais là aussi prenons un exemple. Un exemple récent, vieux d'à peine deux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 24 décembre 2017

LISIERES DU GIVRE...Extrait

Eteignez les lampes !Taisez les lumières !Si je devais faire un vœu, ce serait la chaleurDe l’âtre un soir à la noirceur de charbon ! Et si je devais faire un vœu, ce seraitQue les flammes du bois de pinAttirent ici de nombreuses personnes, parmi lesquellesSerait peut-être celle que j’aimerais le plus – Et si je devais faire un vœu,Là, près du feu de l’âtre, ce seraitQu’une petite main apeuréeEt cherchant dans l’ombreTrouve la mienne – puis ne bouge plus –       TARJEI  VESAAS (1897-1970)  Traduction... [Lire la suite]
samedi 23 décembre 2017

COMME UNE PROVENDE DE PLAISIR

La roche ruisselle         De profonds sillons dévoilent à nue l'empreinte des TitansEt monte des millénaires un pérennel plain-chant La vie s'écoule      comme l'eau claire chantonne Son cours apaisé accomplitfidèlement les desseins du printemps Ainsi du cycle tutélaire des choses invisiblesque la mer ravit  et rend indéfiniment à la beauté    Une terre ocreuse que le couchant safraneDes arpents parcourus de vignobles antiques et sains   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 22 décembre 2017

J'AI TANT RÊVE

J'ai tant rêvé De pouvoir voler bien au delà du soleil D'être toujours comme un enfant qui s'émerveille Oh oui! J'ai tant rêvé J'ai tant cherché À remonter jusqu'à la source du bonheur À comprendre pourquoi soudain battait mon cœur Oh oui! J'ai tant cherché J'ai tant voulu connaîtreLe pourquoi, le comment J'ai voulu retrouver tous mes rêves d'enfant Je n'ai jamais compris Pourquoi il fautGrimper si hautPour voir sa vie J'ai tant connu Tous ces matins Qui n'ont ni rime ni... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 22 décembre 2017

SCHUBERT - SERENADE -

Posté par emmila à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :