jeudi 3 mars 2022

IVAN PIDKOVA

Il fut un temps, en Ukraine, Où les canons grondaient ; Il fut un temps où les Zaporogues Savaient régner. Ils régnaient et gagnaient Leur gloire et leur liberté ; Cela est passé, seules sont restées Des tombes dans la plaine. Hautes sont les tombes Où sombrèrent dans le repos Les corps blancs des Cosaques, Drapés dans une toile écarlate. Hautes sont ces tombes, Noires, semblables aux montagnes, Qui conversent à voix basse, dans la plaine, De la liberté avec les vents. Ces témoins de la gloire des... [Lire la suite]

samedi 19 février 2022

COMME....Extrait

... . Que cette journée s’achève sans blessure comme un repos bien mérité Que cette vie se passe à ton ombre d’une lumière plus profonde Pour que la mort, quand elle arrive Arrive plus légère que le vent de la liberté. Et comme la mort est l’ombre de la vie Ainsi l’amour est celle de la mort Et mon âme passionnée de toi Est hors d’atteinte du mal Car là où elle regarde à travers ton visage Elle n’entend que son désir ardent Elle ne voit que son rêve. Elle n’a pas peur ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 19 février 2022

LE CHANT GENERAL...Extraits

I . C'est ta paix que nous aimons, non ton masque. Il n'est pas beau ton visage de guerrier. Tu es belle et large, Amérique du Nord. Tu es d'humble naissance, comme une lavandière au bord de tes fleuves, blanche. Edifiée dans l'inconnu, est ta paix de rayon de miel, ta douceur. Nous aimons ton homme avec les mains rouges de boue de l'Oregon, ton enfant noir qui t'apporta la musique née dans sa province d'ivoire, nous aimons ta ville, ta substance, ta lumière, tes machines, l'énergie de l'Ouest, le pacifique miel de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 22 janvier 2022

ENTRE LE VIDE ET L'ILLUMINATION...Extrait

Arrache-moi doucement à l'enveloppe de chair qui m'opprime me tourmente et m'étrangle Arrache-moi doucement à la griffe de la douleur Qu'un moment je sois tout entier un homme Conduis-moi au pays qui n'existe que lorsque tes doigts brûlent Et que tes cheveux répandent dans la chambre Une odeur de terre d'aube et de terre mouillée Ne parle pas l'Amour est un long silence Habité par un verbe tout-puissant qui sourd des feuilles et des eaux Et des deux corps qui se fondent ensemble Arrache-moi doucement aux masques... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 15 décembre 2021

EN BUVANT DU LAIT

On discute de coups d'état de jeunes reines profanées de sphynx soumis à la question d'inquiétantes razzias nocturnes On parle d'ecorcher le temps pour effacer ses tatouages Se dresse l'inventaire des espèces charnelles La mémoire de sang réinvente l'amour dans la nuit du destin au delta de dentelle La bagarre c'est la bagarre donneurs de sang buveurs de sang regardez-vous embrassez-vous enivrez-vous de ces liqueurs délictueuses qui démentent tous les proverbes tombant en juste pourriture au gibet de la liberté C'est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 7 décembre 2021

PAPILLON NOIR

Derrière mes larmes, mes rires, mes colères, mes espoirs,il y a un papillon noir, une aile en quête d'altitude,une force invisible qui s'insurge contre toute les soumissionset contre l'omniprésence de cette conscience d'apparatsa volonté mécanique, endorphine, sa capacité à déformer les vérités,à arrimer l'intelligence aux certitudes de l'obscur.Il faut qu'un cri ouvre l'insurrection,libère les promesses et les rires emprisonnés dans ces bulles de savonque les jongleurs savants et autoproclamés font danser sur leur nezpour... [Lire la suite]

samedi 21 août 2021

J'ATTESTE CONTRE LA BARBARIE...

En hommage aux femmes afghanes Poème de Abdellatif Laabi, poète marocain vivant en France; prix Goncourt de la poésie en 2009 et Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française en 2011. . . . J’atteste contre la barbarie J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui dont le cœur tremble d’amour pour tous ses frères en humanité Celui qui désire ardemment plus pour eux que pour lui-même liberté, paix, dignité Celui qui considère que la Vie Est encore plus sacrée Que ses croyances et ses divinités J’atteste... [Lire la suite]
mercredi 28 juillet 2021

IL N'Y A PLUS DE PORTES

Il n’y a plus de portes dans les murs, plus de ponts sur les rivières. Entre les pour, les contre, les contre du pour et les pour du contre, nous prenons nos peurs pour des opinions, et nous nous rapetissons dans nos peines. Chacun pour soi, chacun chez soi, nous ne faisons plus que subir et nous débattre dans la tristesse de la séparation. Il est là, le vrai virus, caché dans cette cave du cœur où nous oublions notre commune humanité. Au delà de nos idées, de nos croyances, il est grand temps de revenir à ce qui nous fait semblables... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 18 juillet 2021

FLEURS DU SAHEL...Extrait

Gorée Je ne puis visiter tes cachotsOù se terre l'imageDe la dégradation humaineNi voir tes chaînesQui vibrent encore du courage résignéDe ces guerriersAux mains calleusesQui ont pétri le roc de leur destinNi sentir l'odeur putrideDe leur rancune accumulée sur tes mursNi mesurer le regretQui rongeait leur cœurTuméfié de projets avortésQue n'aurais-je dû poursuivreLes galères qui emportaient les esclavesAmputés aux rêves brisésSur les galets ! À Gorée !C'était un soir, il y a si longtempsUn soir de luneBrusquement Gorée... [Lire la suite]
dimanche 27 juin 2021

ALBERT CAMUS....Extrait

"Partout et toujours, gardez la mémoire de ce que nous venons de vivre afin de rester fidèles à la liberté, à ses droits comme à ses devoirs, et afin de ne jamais accepter, jamais, que quelqu’un, homme, si grand soit‐il, ou parti, si fort qu’il soit, pense pour vous et vous dicte votre conduite. Oubliez vos maîtres, ceux qui vous ont tant menti, vous le savez maintenant, et les autres aussi, puisqu’ils n’ont pas su vous persuader. Oubliez tous les maîtres, oubliez les idéologies périmées, les concepts mourants, les slogans vétustes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,