Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 589
Newsletter
Archives
senteurs
27 mai 2022

DEVANT DU LINGE ETENDU PAR MA MERE, AU VILLAGE

DEVANT DU LINGE ETENDU PAR MA MERE, AU VILLAGE
Linge étendu par les bras roses de maman! Primitive épreuve de la cuve aux cendres de sarment... œufs à la neige du savon... Franches gifles du battoir... Décisives caresses du puits... Très pure corde allant de l’azerolier à ce trophée d’oreilles d’éléphant...
Publicité
Publicité
20 février 2020

POUR TUNIS

POUR TUNIS
Au sud-est du mont Ichkeul calme frisson de menthe et calme lisière des champs de blé Qui traversent la plaine d’Utique d’anis d’asphodèle et tantôt de narcisse Avant que ne s’envole un oiseau difforme loin du micro climat de l’amour Ô sirène Viens que...
16 janvier 2020

NADIA TUENI ...Extrait

NADIA TUENI ...Extrait
Se souvenir - d'un village escarpé, posé comme une larme au bord d'une paupière; on y rencontre un grenadier, et des fleurs plus sonores qu'un clavier. Se souvenir - de la vigne sous le figuier, des chênes gercés que Septembre abreuve, des fontaines et...
21 septembre 2018

VENTS...Extrait

VENTS...Extrait
« Ce serait un jour de grand vent. Oh ! de vent à trousser toutes les robes aux arbres de la terre. Et la mer serait folle à tordre ses vagues comme de la dentelle brassée par des mains de femme. Les graines des fruits cliquetteraient au fond de leurs...
20 mai 2018

MEMOIRE DES SUDS

MEMOIRE DES SUDS
A Dom Gabrielli De l'oignon cru de l'huile d'olive du pain et une pincée de sel tel est ton repas aujourd'hui succulent en ces jours de disette et tu te souviensd'une colline devant Jérusalemoù un petit chevrier te souriaitassis sur un rocher sous le...
Publicité
Publicité
29 octobre 2017

OCTOBRE

OCTOBRE
Voici l’odeur totale du matin. Le jasmin endormi. La sueur du soleil. J’avale l’écorce du monde. La terrestre présence. Entre mes vertèbres descend le venin de l’hiver. Je touche le temps pour accéder à sa légende. Je suis le chemin d’herbe coupée, les...
4 août 2017

LORSQUE JE SERAI MORT

LORSQUE JE SERAI MORT
Qu'on me lave de vin lorsque je serai mort que le sang de la vigne envahisse nos veines au jugement dernier qu'on amène mon corps parfumé de raisin de menthe et de verveine Femme aux plaisirs humains à la sève des fleurs que ton coeur affamé jamais ne...
20 mars 2017

LES FLEURS ET LES SAISONS...Extrait

LES FLEURS ET LES SAISONS...Extrait
Le vrai porteur de joie, c'est cet homme sur la colline de mars ou d'avril, au coeur d'un pays immense à peine éveillé de l'hiver, avec le tait bleu des neiges mortes au revers des forêts et des haies, les villages humides aux replis de l'herbe d'étoupe,...
19 mars 2017

BERNARD NEGRE...Extrait

BERNARD NEGRE...Extrait
Mon jardin est grand en long il va jusqu'au fond de l'enfance et rien ne peut l'arrêter pas même les Apaches embusqués derrière le sorbier En large il court libre avec la menthe et les orties Au fond de la prairie il y a le grand totem géant à la chevelure...
24 mai 2016

L'ARIDE DES JOURS...Extrait

L'ARIDE DES JOURS...Extrait
Midi, enfin. Un poing s'élève. Tous les feux du soleil se rassemblent en lui. Brutal instant qui déchire les ronces. Geste qui retrouve la mémoire. Le soleil blanchit aux confins du regard. Dressé au dessus des oliviers, il absorbe le ciel. L'olivier...
21 mai 2016

MARINA

MARINA
Apporte-moi verveine, menthe et basilic, pour les sentir Que je t'embrasse et que je sente monter en moi les souvenirs La fontaine avec ses colombes des archanges l'épée qui luit Le jardin, étoiles qui tombent ou bien la profondeur du puits La nuit où...
24 octobre 2015

SENSATIONS

SENSATIONS
Pour dire le chemin perdu qui va là haut sur le plateau des estives de ma petite enfance, la cabane de pierres de mon oncle, qu'il tenait de mon grand-père, et du grand père de mon grand-père, les ruines du buron où se rassemblaient dans les tintements...
6 septembre 2014

TANGER

TANGER
Opaline et de bleu, Tanger, la belle, Tremblée dans les lumières divine aquarelle Marine et de ressacs jaillis cristaux de sel Hérissés aveuglants dans la toile du ciel Rêves Etoilés dans les yeux infinis des mômes épelant échappées d’un deux trois oiseaux...
31 août 2014

KENNY OZIER-LAFONTAINE...Extraits

KENNY OZIER-LAFONTAINE...Extraits
le « je » compte les « moi », tondre l’herbe rose dont se nourrissent les goyaviers de mon enfance, et celle orange que sirote le vieux manguier de ma naissance, faire brasier des jujubes et caramboles des surettes fluo, gommer avec l’index le sang blanchâtre...
14 avril 2014

SOLITUDE DES SEUILS...Extrait

SOLITUDE DES SEUILS...Extrait
le torrent roule ses eaux lourdes les fusils claquent dans le soleil j’invente sous la treille la fraîcheur de l’aube le conte blême de la lune la tour là-bas la tour de la mère tutélaire me tient serrée dans ses entrailles — depuis quand et toujours...
26 juillet 2013

LES HERBES COUPEES

LES HERBES COUPEES
Les herbes coupées bleues dans l'herbe. Le poirier qu'il faudrait émonder. Sur un fil des étoffes rendues à leurs couleurs. Dans une lavande les réseaux de l'épeire, une guêpe agrippée. Un livre de Chénier, ces deux trois vers qu'il laissait parfois sans...
22 octobre 2012

UNE GRENADE ENTROUVERTE

UNE GRENADE ENTROUVERTE
En mémoire de Bruno Etienne Ma rose des vents éternelle Indiquera toujours le centre du monde Cette flaque d'eau que je nomme Au milieu des océans de terres jaunes Mosaïque de couleurs ocres et d'odeurs brulées Fragrances chargées de sauge et de thym...
4 mai 2011

EMILE ZOLA...Extrait

EMILE ZOLA...Extrait
" Du parterre arrivaient des odeurs de fleurs pâmées, un long chuchotement, qui contait les noces des roses, les voluptés des violettes; et jamais les sollicitations des héliotropes n'avaient eu une ardeur plus sensuelle. Du verger, c'étaient des bouffées...
Publicité
Publicité
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité