mercredi 31 août 2016

CES DIEUX LA

je ne veux pas de ces dieux tristes qui ont embué mon enfance je ne veux plus de ces martyrs qui font gémir nos cathédrales je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas des demi-dieux ni les anges, ni les démons je ne veux pas de processions ni de prières à l'unisson je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas de ces dieux-là je veux des dieux tout de beauté douceur et de force à la fois qui de leur rire formidable feraient s'écrouler nos chapelles c'est de ces dieux-là que je veux c'est de ces... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 31 août 2016

L'EXIL ET LE DESARROI - Hommage

J'ai vu et, j'ai lentement traversé le dérisoire lieu du retour. traversé la cour où nulle herbe ne pousse où nulle parole ne parvient où nulle offrande n'existe. Ainsi j'ai poussé la porte du lieu, et ma gorge s'est gonflée de colère, haine, désespoir. J'ai poussé la porte du lieu, et, j'ai vu L'agneau mort. Celui dont j'aurais pu être le gardien coutumier pour notre bonheur. Innocence. J'ai poussé la porte du lieu et, quelque chose s'est brisé en moi. Comme une larme. Ou, un plaisir. Désanimé. J'ai poussé la porte du lieu, et,... [Lire la suite]
mardi 30 août 2016

OU VONT NOS NUITS PERDUES...Extrait

J'ai parfois ce sentiment que je vais mourir sansT'avoir assez dit que je t'aime sans que ma main                Chante au clair de lune de ta nuque posée du soir jusqu'à La pluie de l'ombre sans que j'ai épuisé tes yeuxEt ces méandres des joues qui courbent la lumièreJ'aime tant suivre l'oubli qui déploie tes cheveuxCet or foulé aux doigts ce paysage balayé commeOn chevauche une plaine ma plaine cette chansonDes mains tourmentées par le désir je t'ai si... [Lire la suite]
lundi 29 août 2016

HORIZON BRÛLE...Extrait

  Chaque matin                          Je recompose la poupée cassée                          je recolle tous les morceaux                          chaque... [Lire la suite]
lundi 29 août 2016

IL FAUDRAIT

Avant l'issue fatale il faudrait demeurersur le chemin qui va de l'interrogationjusqu'au coeur.Il faudrait croire à cette démarche verbaleet graphique pour ignorer rancoeur et peur.Etreindre la foi sans exiger la réponse.Demeurer entre le plaisir et la douleurentre le bien et le mal, la lumière et l'ombre.Réassembler sans fin, par l'instinct et la mainle puzzle délicat de ces éclats de coeur   . IRENE DE SAINT- CHRISTOLhttp://www.irenedesaint-christol.com .          
Posté par emmila à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 28 août 2016

A LA MEMOIRE DE WILLIAM B. YEATS...Extrait

Reçois, Terre, un hôte honoré ; William Yeats va pouvoir dormir Que le vase irlandais repose, Vidé de sa poésie.   Dans le cauchemar des ténèbres Tous les chiens d’Europe aboient, Les nations vivantes attendent, Chacune enfermée dans sa haine ;   Une disgrâce de l’esprit Se lit sur chaque face humaine, Et des océans de pitié Sont enclos, glacés, dans chaque œil.   Va, poète, descends tout droit Jusqu’au plus profond de la nuit, Que ta voix qui nous laisse libres Nous invite à nous réjouir.   Que... [Lire la suite]

samedi 27 août 2016

DYLAN THOMAS...Extrait

Alors j’allais jeune et souple sous les branches des pommiers Prés de la maison mélodieuse et heureux comme l’herbe est verte,      Comme la nuit par-dessus la vallée étoilée,      Le temps me laissait crier et grimper      Couvert d'or dans l’apogée de ses yeux, Honoré parmi les chariots j’étais le prince de villes de pommes Et en ce temps là je possédais majestueusement arbres et feuilles,      Les chemins avec les marguerites et l’orge,      La descente des... [Lire la suite]
vendredi 26 août 2016

LE DROIT D'ASILE...Extrait

L’amour près du sommeil c’est l’ombre auprès de l’ombre sacrifice des nuits les étoiles longtemp sont neigé sur ton corps endormi parmi les roches brûlantes Du ciel écroulé sur ton sourire secret ton sommeil sous tes bras en mousses scintillantes ton sommeil dans ta maison où tourne un astre familier qui distille du songe au bord de l’oreiller ton sommeil qui la tête sous l’aile défend aux grands chevaux blancs de hennir car il est une plante magique qu’il importe de ne pas réveiller Arbres noirs de la nuit j’entends chanter vos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 26 août 2016

ALAIN DUAULT

« Être poète, c’est regarder le monde avec des mots. C’est être constamment sur le qui-vive — en entendant : qu’ils vivent, les mots, les hommes, les oiseaux. C’est-à-dire : que la beauté les sauve et invente une langue qui ouvre ses portes vers des couloirs nouveaux, déplie les temps trop sages, brise la mer gelée des évidences. Être poète, c’est avoir des oiseaux dans la bouche, courir le ciel, gravir le vent avec des semelles trouées comme un parapluie. C’est, guetteur mélancolique, être sujet aux langoureux vertiges. C’est vouloir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,