vendredi 29 mai 2009

L'HYSTERIE DU POEME

Le poème, le poème… Jusqu’à quand ? Y aura-t-il encore en hébreu assez d’épées pour affronter le prochain poème qu’écrira un autre poète pour demander le retrait des occupants ?Nathan Zakh a dû d’abord m’insulter pour avoir le droit de formuler ensuite cette question pertinente : " Les Israéliens poseraient-ils comme condition de la paix avec les Palestiniens que ces derniers tombent d’abord amoureux d’eux ? Dans ce cas, nous risquons d’attendre longtemps, très longtemps. "Les Israéliens ont été surpris de découvrir que le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 mai 2009

LE LIT DE L'ETRANGERE

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie, Heureux de son exil dans les rues. Un amour petit et pauvre que mouille une pluie de passage Et il déborde sur les passants : Mes présents sont plus abondants que moi. Mangez mon blé, Buvez mon vin, Car mon ciel repose sur mes épaules et ma terre vous appartient… As-tu humé le sang du jasmin indivis Et pensé à moi ? Attendu en ma compagnie un oiseau à la queue verte Et qui n’a pas de nom ? C’est un amour pauvre qui fixe le fleuve Et il s’abandonne aux évocations : où cours-tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 15 mai 2009

J'AI LA SAGESSE D'UN CONDAMNE A MORT

J’ai la sagesse d’un condamné à mort : Je ne possède rien et donc rien ne me possèdeJ’ai écrit mon testament avec mon sang :«Fiez-vous à l’eau, vous, habitants de ma chanson»Je me suis endormi ensanglanté et couronné de mon lendemainJ’ai rêvé que le cœur de la terre était plus grand que sa mappemonde,Plus limpide que son miroir et que ma potenceEt je me suis épris d’un nuage blanc qui me prendraitVers le hautComme une huppe avec des ailes de vent. A l’aubeL’appel de garde de nuitM’a tiré de mon rêve et de ma langue :«Tu vivras une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 1 avril 2009

LA TERRE NOUS EST ETROITE...Extrait

J’ai derrière le ciel un ciel pour revenir, mais Je continue à polir le métal de ce lieu, et je vis Une heure qui discerne l’invisible. Je sais que le temps Ne sera pas par deux fois mon allié, et je sais que je sortirai de ma Bannière, oiseau qui ne se pose sur nul arbre . MAHMOUD  DARWICH . . Photographie Emmanuelle Vial
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 13 mars 2009

TROIS RENCONTRES AVEC LE LOINTAIN

J'ai rencontré Mahmoud Darwichdans la terre infinie de son exildans les cases vides de sa valisesous les paupières de son premier amour,dans les cheveux du vent que peignent les pas de Jésus,entre Gaza perdue et la gloire du Golan. Et il m'a dit : "Regarde ces amandiers ! les filles d'une Jérusalem terrestreont allumé leurs fleurs fragiles dans mes yeux. Où j'habitais... sur les sillons labourés par mon pèreaplanis par les pelleteuses de l'occupant,les filles ont des seins d'orangesles épaules de l'amour sont nuesle silence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 19 février 2009

L'ART D'AIMER

Avec la coupe sertie d’azur, Attends-la Auprès du bassin, des fleurs du chèvrefeuille et du soir, Attends-la Avec la patience du cheval sellé pour les sentiers de montagne, Attends-la Avec le bon goût du prince raffiné et beau, Attends-la Avec sept coussins remplis de nuées légères, Attends-la Avec le feu de l’encens féminin omniprésent, Attends-la Avec le parfum masculin du santal drapant le dos des chevaux, Attends-la Et ne t’impatiente pas. Si elle arrivait après son heure, Attends-la Et si elle arrivait, avant, Attends-la Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 19 février 2009

SUR CETTE TERRE

Sur cette terre, il y a ce qui mérite vie : l’hésitation d’avril, l’odeur du pain à l’aube, les opinions d’une femme sur les hommes, les écrits d’Eschyle, le commencement de l’amour, l’herbe sur une pierre, des mères debout sur un filet de flûte et la peur qu’inspire le souvenir aux conquérants.Sur cette terre, il y a ce qui mérite vie : la fin de septembre, une femme qui sort de la quarantaine, mûre de tous ses abricots, l’heure de soleil en prison, des nuages qui imitent une volée de créatures, les acclamations d’un peuple pour ceux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 23 janvier 2009

MAHMOUD DARWICH

«Celui qui m'a changé en exilé m'a changé en bombe. Je sais que je vais mourir, je sais que je livre une bataille perdue au présent, car elle est d'avenir. »Mahmoud Darwich.
Posté par emmila à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 12 janvier 2009

POUR MON FRERE MAHMOUD DARWICH...

Ghassan Kanafani est mort assassinéJean Senac est mort assassinéTahar Djaout est mort égorgéAntoine Meshawa est mort suicidéfaudra-t-il donc que tous les poètes meurent??C'est Yom KippourAujourd'huiLes noces de CANA sont aujourd'hui des Noces de Sang...!   A Marseille, Alger, Beyrouth, Tel-Aviv....Une même ville...    .   TRISTAN  CABRAL   .                                    ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 2 janvier 2009

ET JAMAIS NOS EXILS

" Jamais nos exils ne furent vains, jamais en vain nous n'y fûmes envoyés, leurs morts s'étendront sans contrition. Aux vivants de pleurer l'accalmie du vent, d'apprendre à ouvrir les fenêtres, de voir ce que le passé fait de leur présence et de pleurer doucement et doucement que l'adversaire n'entende ce qu'il y a en eux de poterie brisée. Martyrs vous aviez raison. La maison est plus belle que le chemin de la maison. En dépit de la trahison des fleurs. Mais les fenêtres ne s'ouvrent point sur le ciel et l'exil est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,