dimanche 24 juin 2018

GEOFFREY ORYEMA...LAND OF ANAKA

.  

dimanche 24 juin 2018

APPELEZ-MOI PAR MES VRAIS NOMS... A GEOFFREY

Ne dites pas que je pars demain, car j'arrive encore aujourd'hui.   Regardez bien : j'arrive à chaque seconde pour être un bourgeon sur la branche au printemps, pour être un petit oiseau aux ailes encore fragiles, qui apprend à chanter dans un nouveau nid, pour être une chenille au cœur d'une fleur, pour être un joyau qui se cache dans la pierre.   J'arrive encore, pour rire et pleurer, pour avoir peur et espérer, le rythme de mon cœur est la naissance et la mort de tout ce qui vit.   Je suis l'éphémère qui se... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

UN FIL ROUGE DANS LE LABYRINTHE...Extrait

Mais ce n'est rienCela fait partie de l'illusion Racines plongées loindans le songequi tient l'éveillé Où fuitl'échaudéOù criel'écorché Sur la routeDans la traverséeEn chemin( tout perdresauf la peine ) Pas de raison Nous coulons dans le hasard profond   .     CHRISTIAN ARJONILLA     . .   Oeuvre Christian Arjonilla
Posté par emmila à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 30 mai 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

J'ai arpenté une fois encore les couloirs infinisDe cet immense vaisseau adossé au grand large.J'ai soupesé un à un tous les sacs de douleur,La plainte silencieuse des marins en partance.J'ai porté sur chacun un regard de confiance,Et nous avons dit oui,Et nous nous sommes compris.Je connaissais le moindre bruit,Et les signes têtus et les gestes d’amourEt l'odeur des varechs, la courbe de la rade,Le sillage ébahi des navires en partance. J'ai laissé nos voies de mer aux mouettes et aux vagues,Abandonné au ciel le fil de nos... [Lire la suite]
dimanche 13 mai 2018

CLAUDE SAGUET...Extrait

  Toute la terre dans un éclat de siècles, de racines mises à nu et serrées dans l'amour, à grands pas s'approche du poète. Et les murs, le rempart qui sommeille abattu sur lui-même, tous mêlés d'oiseaux, de patience ou de larmes, la poitrine rouge à cause des peines, tournent leurs yeux de pluie du côté de son coeur.     .   CLAUDE SAGUET   .   .    Photographie © Hengki Koentjoro  
Posté par emmila à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 5 mai 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Si le silence t’échappe,Echappe-toi avec lui !Suis le premier oiseau,Ecoute bien son chant :Comme il résonne en toiD’un amour infini. Si le froid t’engourditChausse-toi de courage,Mets tes pas dans la neigeSuis des chemins de gel,Eprouve leur douceurApprivoise leurs cris. Quand le jour t’appauvrit,Quand la nuit te précède,Que tu ne sais plus l’heureNi l’instant de ta perte,Pose là tes désirsTes armes et tes combats.Sors des ombres têtues,Prends la voie souveraineQui n’a pour seules lumièresQue d’épouser tes pas. Si ton cœur te... [Lire la suite]

vendredi 6 avril 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Le livre que j’ouvre à présent Est celui de l’arbre et du vent,Des saisons et du ciel infini,Des moissons du silenceDont toutes mes racines ont soif. Si je marche en claudiquant Sans me hâter vers la ligne des grèvesCe n’est pas pour comprendreMais pour laisser aller : Creuser mon ignoranceNe m’est plus nécessaire. Portées par l’aile de l’instant Des pages détachées volent dans ma mémoire ;Je me fie à leur errance.Aucun traité ne me donnera plus le goûtDe ces paraboles incendiées. Des visages me... [Lire la suite]
dimanche 25 mars 2018

CITADELLE...Extrait

« Comme l’homme doit baigner dans l’air, comme la carpe doit baigner dans l’eau, l’arbre doit baigner dans la clarté. Car planté dans la terre par ses racines, planté dans les astres par ses branchages, il est le chemin de l’échange entre les étoiles et nous. »     .   ANTOINE DE SAINT-EXUPERY   .      
jeudi 15 février 2018

CITADELLE...Extrait

Tu ne sais pas, leur disait-il, ce qu’est un arbre. J’en ai vu un qui avait poussé par hasard dans une maison abandonnée, un abri sans fenêtres, et qui était parti à la recherche de la lumière. Comme l’homme doit baigner dans l’air, la carpe doit baigner dans l’eau, l’arbre doit baigner dans la clarté. Car planté dans la terre par ses racines, planté dans les astres par ses branchages, il est le chemin de l’échange entre les étoiles et nous. Cet arbre né aveugle, avait donc déroulé dans la nuit sa puissante musculature et tâtonné... [Lire la suite]
lundi 23 octobre 2017

IL Y A DES JOURS COMME CA

... On attend le frissonà nos pulsations agrippéou terré plus loinquand la paroleéchappe.On attend le soufflele balbutiementla note perduela voix vagabondant Il y a des jourscomme çaoù rien ne vient.On attend le poèmele chant puren équilibreentre deux mondes.On attend le silencel’écriture du silenceou son illusion.On aimerait être prochede l'immense.La rage au cœuron attend l’espace étroit.Un rythme alterneforce à s’immobiliserà dériverancrage ratéentre les racines et la terregriffures au-dedansharpon de colèrerouge tapageur... [Lire la suite]