mercredi 21 mars 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Où se fera le don,L’offrande fraternelle,Qui brisera la coqueOù notre cœur attend ? Nous naissons d’un oubliSous les branches du gel, D’une marche ajourée Dans l’eau vive du temps. Nous allons au plus vaste,Nous y semons le chant,Arrimant à nos pasLes odes du soleil, Mais nous ne savons pasLa patience des aubes,Nous voudrions germerSans visiter la nuit. Nous ne percerons pasLa croûte des silencesSans que le pain rompuNous dévoile un sillon. Nous sommes ici-mêmeD’un royaume à venirDont le miracle s’ouvreAu plus secret... [Lire la suite]

mercredi 14 mars 2018

NAD IAM...Extraits

Aujourd'hui, avec Lucie, j'ai chassé un chat terrifiant qui n'existait pas, paraît-il. Je revenais de fumer une cigarette, au pied de l'hôpital, sous une pluie battante. Je suis passée devant la chambre de Lucie, qui à ce moment là ne s'appelait pas comme ça, c'était juste la vieille dame très maigre que j'avais déjà croisée lors de ma visite de la veille et qui se tenait droite sur son lit et avait déjà dit à l'infirmière qu'il y avait un horrible chat sur le lit, quand j'étais descendue. Elle me l'a dit de nouveau, sur le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 14 mars 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Cette vie si fragile,Cette fleur, ce talisman,Ce chant inconsolé,Où s’y tenir vraiment ? Il suffit d’être là, Dans l’ouverture du jour, Repoussant doucement Les portes de la nuit. Il nous faut accueillirComme un flux de silenceLa beauté de ces arbres,De ces berges aux oiseaux. Partout le vent nous dit Son énigme et sa gloire,Dans l’éclat des voiluresNous sommes au rendez-vous. Nous avons beau savoirQue le temps nous emporte,Pourtant nous dérivons Sur des eaux sans repos, Ignorant tout du Chant Ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 9 mars 2018

MEMOIRE

La mémoire me revient, me surprend au détour d’un mot, d’une image, d’un parfum, d’une route, Bruit de l’eau, ressac de la peur,Chants des coqs, cris des oiseaux,Ronronnement d’un moteur évoluant sur le lagon ! La mémoire surgie à l’improviste me submerge, Mais flotte-t-elle haut dans le ciel, comme aux heures du crépuscule, la saisissant au vol, je l’intériorise à souvenirs retrouvés ! La mémoire sait que je la guette, aux heures sombres des jours d’averses et de grande crue, Tout comme je sais qu’alors elle s’y impose en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 5 mars 2018

C'EST UN JOUR SILENCE...

C 'est un jour silence,un jour blanc sans nuance,un jour sans paroles, sans ambiance, sans présence. Juste la neige derrière les carreaux, supprimant la couleur , impose sa brillance . Ces éphémères couches de transparence qui nous basculent dans une froideur intense, et dans un monde nouveau ,se révèlent être la seule attirance. Le jour blanc vire à l'éclatant sous le ciel assombri . Derrière les carreaux le regard s'appuie, et s'enfuit au bout de la nuit. On se croirait seul sur une lune de fine porcelaine qui se se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 25 février 2018

BONJOUR VIEILLESSE

J'aurais pu dire: Vieillir, c'est désolant, c'est insupportable,C'est douloureux, c'est horrible,C'est déprimant, c'est mortel.Mais j'ai préféré «chiant»Parce que c'est un adjectif vigoureuxQui ne fait pas triste.Vieillir, c'est chiant parce qu'on ne sait pas quand ça a commencé et l'on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n'est pas vrai qu'on vieillit dès notre naissance.On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant.On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant. Invulnérable.La vie devant soi. Même à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 25 février 2018

BRUNO ODILE...Extrait

A mon tour, si je savais pleinement déverrouiller mes lèvres, il me faudrait plonger plus loin que mes cris condamnés à l’exil. Peut-être, arriverais-je ainsi à ciseler tous les sourires anciens qui remontent comme des rots chargés de rouille fiévreuse. Je sais à présent qu’il n’y a pas d’heure et qu’il n’est pas de temps exact pour que les mains déliées ne se replient sur la poitrine du jour. Chaque mot se recroqueville sur les commissures desséchées de l’espoir. Il n’existe pas de temps pour mourir ivre de nostalgie, il n’y a... [Lire la suite]
dimanche 18 février 2018

DERIVE DU VOYAGEUR

... frère des pommes sures,des fous rires, des algarades,par quel chas d'aiguillepassais-tu pour m'entendre ? Noël suivait dans les fermestabliers gris, paille vivante,Noël se faisait papier d'or,oranges fraîches, papillotes. Toujours à l'orée de mes yeux,tu recomptes mots crus,cœurs gros, histoires anciennes. Tu loges dans des remous, tu n'étouffes personne,et moi, je m'endors en toi.     .   RICHARD ROGNET    .  .            
Posté par emmila à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 17 février 2018

SYBILLE PERSE...Extrait

  O villes d'Orient, Ninive aux jardins suspendus, Babylone drapée de pourpre, Ecbatane superbe, Persépolis éblouissante de marbres, toutes je vous connus quand j'errais dans la plaine entre les deux fleuves, voyant les péchés de vos rois et lisant dans le ciel le châtiment qui devait s'ensuivre . Mais ce ciel était si cristallin qu'en le contemplant, en dépit de tant de signes à l'évidence néfastes, je ne me sentais pas inquiète . L'avenir me paraissait déjà comme un lointain passé, une douleur fanée... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 15 février 2018

L'HERITAGE

Il est temps d’additionner les merveilles de nos vies, l’or de nos oreilles et les eaux profondes de nos rêves les plus légers. Temps de tracer quelques rares instants sur nos neiges éternelles, de réconcilier nos barques aux vieilles marées des songes. A nous de planter des fleurs que nous ne verrons jamais éclore. Planter des forêts inespérées dans les déserts de nos enfants. A nous de briser les digues, distribuer les livres que nous avons aimés, boire à la coupe fraternelle des alcools. Soyons les héritiers de nos langues les plus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,