mardi 27 septembre 2016

DECLARATION

Pour la Syrie et la Palestine   Je déclare l'état de bonheur permanent Et le droit de chacun à tous les privilèges. Je dis que la souffrance est chose sacrilège Quand il y a pour tous des roses et du pain blanc. Je conteste la légitimité des guerres, La justice qui tue et la mort qui punit, Les consciences qui dorment au fond de leur lit, La civilisation au bras des mercenaires. Je regarde mourir ce siècle vieillissant. Un monde différent renaîtra de ses cendres Mais il ne suffit plus simplement de l'attendre : Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 7 septembre 2016

CE QUE JE DOIS AU FROISSEMENT DU THYM ( Hommage )

Les choses sont là et je suis à elles, absentes ou sous mes yeux. Ainsi je nais au chèvrefeuille en plein soleil, à l'escargot sous une acanthe un jour de pluie, au figuier dans la pénombre. Et dans les plis ombre et lumière jaillit comme un défaut, un manque ; l'air vibre, l'horizon, tout soudain, c'est l'absence de toi, de toi à l'instant si lointaine. Le sang cherche à régler son pouls, le paysage que tu enrobes se déploie, inflexions bombements buissons sillons rivière, les remuements du cœur dans les frissons du frêne, ciel lavé,... [Lire la suite]
mercredi 31 août 2016

CES DIEUX LA

je ne veux pas de ces dieux tristes qui ont embué mon enfance je ne veux plus de ces martyrs qui font gémir nos cathédrales je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas des demi-dieux ni les anges, ni les démons je ne veux pas de processions ni de prières à l'unisson je ne veux pas de ces dieux-là je ne veux pas de ces dieux-là je veux des dieux tout de beauté douceur et de force à la fois qui de leur rire formidable feraient s'écrouler nos chapelles c'est de ces dieux-là que je veux c'est de ces... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 31 août 2016

L'EXIL ET LE DESARROI - Hommage

J'ai vu et, j'ai lentement traversé le dérisoire lieu du retour. traversé la cour où nulle herbe ne pousse où nulle parole ne parvient où nulle offrande n'existe. Ainsi j'ai poussé la porte du lieu, et ma gorge s'est gonflée de colère, haine, désespoir. J'ai poussé la porte du lieu, et, j'ai vu L'agneau mort. Celui dont j'aurais pu être le gardien coutumier pour notre bonheur. Innocence. J'ai poussé la porte du lieu et, quelque chose s'est brisé en moi. Comme une larme. Ou, un plaisir. Désanimé. J'ai poussé la porte du lieu, et,... [Lire la suite]
jeudi 18 août 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

A la fin il y aurait la mer, visage déchirant, comme un grand désert violet, lente, très blanche, et musicale, peut-être un peu blessée, mais si remuée de soleil.Et au-delà, cette matière nue, ce sel de désirs.Toi, ma désarmée d’avant saison, mon indécis parmi les ronces, nous avançons dans les rires gonflés de questions, avec l’entêtement absurde des hublots.Paupières battantes, la joie.Toi, mon grand délire d’extrême raison, ma déchirée solaire, ô dites moi cet espoir insensé, et l’aube vive comme un chant de coquelicots.A la fin... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 16 août 2016

QUEBEC

Je suis de ce pays plus sûrement qu’une mémoire. De sa langue qui chante, de ses cordes de bois appuyées sur l’hiver, de sa voix résistante, de ses lumières d’herbes, de ses vieux mocassins, de ses rangs visitant la campagne, de ses galeries en planches, et d’une maison qui me nommait si fort. Ah Québec, je me souviens ! Tes étés frileux, tes foins d’odeurs et sauges en volutes, tes feux du soir peuplés d’ancêtres, tes rubans galopant de longues routes longues, tes pluies éternuant sur le dos des bisons, tes pommes au... [Lire la suite]

jeudi 7 juillet 2016

UN ARPÈGE DE FEUILLES DANS L'AILE BLEUE DU VENT

Un jour la vie sera comme une main ouverteNos royaumes réels tous les chants déchiffrés Je serai parmi vous comme un arbre immobileEt le soir tombera très doux sur une épauleAlors je chanterai comme on parle à l’oreilleUn arpège de feuilles dans l’aile bleue du vent Quelque part le bonheur en nous fera ses nidsLe soleil entrera partout dans les mémoiresEt chacun vibrera de sa harpe profondeChacun sa dissonance en l’accord inouï J’entends depuis toujours un impossible orchestreJ’entends depuis toujours nos échos se brisantEt tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 16 juin 2016

UN SI LONG PARCOURS...Extrait

....         A la fin il y aurait la mer, visage déchirant, comme un grand désert violet, lente, très blanche, et musicale, peut-être un peu blessée, mais si remuée de soleil. Et au-delà, cette matière nue, ce sel de désirs. Toi, ma désarmée d’avant saison, mon indécis parmi les ronces, nous avançons dans les rires gonflés de questions, avec l’entêtement absurde des hublots. Paupières battantes, la joie. Toi, mon grand délire d’extrême raison, ma déchirée solaire, ô dites moi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 27 mai 2016

BERNARD PERROY...Extrait

j'écris sur le dos du monde en grattant son écorce dans la joie des sèves et des fleurs multipliées dont les couleurs jaillissent de l'encre noire... nuit transfigurée de nos âmes dont la flamme murmure sans cesse et monte en nous avec obstination comme aimantée par le bonheur…   .   BERNARD PERROY   .   Oeuvre Jef Aérosol ( Jean-François Perroy )    
Posté par emmila à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 20 avril 2016

EN PAYS DE VERTIGE...Extrait

... Ne parle pas. Ne parle pas. Ne parle pas. L'air va fleurir. C'est un bouquet triste Vite fané. Sois prêt, le mur va s'ouvrir Et tu verras le versant de l'autre monde.   Chacun s'en va selon son rythme Avec un air de danse dans la tête, La réalité dans les bras. Chacun est Heureux, chacun est triste des mêmes choses.   La route est pleine de chansons inouïes Et le cœur de fleurs saccagées. . . . JEAN MALRIEU . .   . Photographie Thami Benkirane benkiranet.aminus3.com/  
Posté par emmila à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,