dimanche 17 mai 2020

SABINE SICAUD...Extrait

Solitude...Pour vous cela veut dire seul,Pour moi – qui saura me comprendre ?Cela veut dire : vert, vert dru, vivace, tendre,Vert Platane, vert calycanthe, vert tilleul. Mot vert. Silence vert. Mains vertesDe grands arbres penchés, d’arbustes fous ;Doigts mêlés de rosiers, de lauriers, de bambousPieds de cèdres âgés où se concertentLes bêtes à Bon Dieu ; rondes alertesDe libellules sur l’eau verte... Dans l’eau, reflets de marronniers,D’ifs bruns, de vimes blonds, de longues menthesEt de jeune cresson ; flaque dormanteEt courants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 15 mai 2020

SOUSOU & MAHER CISSOKO - WULA

Posté par emmila à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 mai 2020

UN RÊVE DE FEMME

  Il rôde un rêve de femmecomme une faim de louvela tendresse féroce à surgiret à fondre dans ce qui s’ouvrela paupière percée du monde.Il rôde un rêve de femme une odeur de bête blancheétourdie dans la neigela vie silencieuse et sauvage et les oiseaux de brume.Il rôde un rêve de femmel’instinct puissant, éruptifcomme un souffle vitalcomme une coulée de laveà durcir le vivant et à le faire tenirle chant écorché-vif.Il rôde un rêve de femme accroché dans les branchesà boire aux nervures creusesle sang et toutes les sèvesà faire... [Lire la suite]
mercredi 13 mai 2020

SONNET

  J’aime, de la nuit, le prélude lorsque vous venez, Main dans la main et me prenez lentement, strophe après strophe, dans vos bras. Vous m’emporterez, tout là-haut, sur vos ailes. Amis, restez, ne vous hâtez pas Et dormez contre mes flancs pareils aux ailes d’une hirondelle fatiguée.   Votre soie est chaude. A la flûte d’attendre un peu Pour polir un sonnet lorsque vous me trouverez secret et beau Comme un sens sur le point de se dénuder. Ne parvenant à arriver Ni à s’attarder devant les mots, il me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 11 mai 2020

LE LIVRE DE LA MEDITATION ET DE LA VIE...Extrait

Vous est-il déjà arrivé – oui, j’en suis sûr – d’avoir la perception soudaine d’un événement, et que, dans cet instant de perception, le problème s’évanouisse ? Le problème a définitivement cessé à l’instant même où vous l’avez perçu. Est-ce que vous comprenez ? Vous avez un problème, alors vous y songez, vous en discutez, vous vous tracassez à son sujet ; vous mettez en œuvre, pour l’appréhender, tous les moyens dont vous disposez dans les limites de votre pensée. Et à la fin, vous dites : « Je ne peux rien faire de plus. » ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 11 mai 2020

AUX ATROCES IMPUNIS

  À ceux qui pansent le cercueil quand c’est le cœur qui saigne,À ceux qui pensent comme on dépense en vendant notre peau,À ceux qui cousent nos paupières avec le fil du discours,À ceux qui cousent des drapeaux et décousent les nids,À ceux qui noient l’amour dans le cours de la Bourse,À ceux qui se saoulent à l’égout des égos,À ceux qui transforment l’espoir en loterie monétaire,Les jardins d’enfants en fabriques à soldats,Et le chant des cigales en grillon du foyer,Aux prophètes du Texas qui se prennent pour Dieu,Aux vendeurs... [Lire la suite]

samedi 9 mai 2020

RÉCIPROQUE

Enfin abandonnant après toi les jetées,La grouillance du port où rouillent les attachesLien rougeâtre des chaînes ombilicalesEt les marins rieurs -vois encore dans leurs yeux ces alcools qui dansent-Tu partirasDroit devant, vers cette ligne qui s'inclineOurlée de roses cuivres et de lumières grisesVa vers l'aube ! Cherche quelque musique, cueille-la sur la vague et file,Toutes voiles tendues le vent soulevant ta poitrineInspire, expire, avance, trace ce chemin d'eau,Découvre sur tes flancs la caresse que laisse, amer et... [Lire la suite]
samedi 9 mai 2020

MARION LUBREAC

Entrez, soleils!Ce matin, assise sur un banc bleuJ’ai vu rire la terre.Alors les grenouilles, puissantes et limpides, ont envahi de verdure cette nouvelle nuit,tandis queDurant des heures,siffle le merle noir.De mes orteils de plumes sauvagesont germé d’énormes tournesols éblouissants pour éclairer ma route. Froufrou d’envol ;On s’ improvise d’évasion.Vole, enfant du secret!Les hélianthes voguent et tremblotent entre mes cuisses cigogne.Je dois voler,tête haute au vent,frôler de près la mousse des arbres engourdis,sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 8 mai 2020

JEAN CAMILLE...Extrait

Nous les enfantsOrdinaires des vents contrairesMalgré tout il nous fallut vivreEtre mais contreUn adversaire ou une épauleC’est un métier à temps completQu’aimer et qu’être aiméPuis un jour le couplet s’arrêteOn a beau recompter ses doigtsRemettre à jourLe carnet de bal des caressesC’est à coups de pied dans les fessesQue l’on vous envoya valserLa vie est assez cavalièreLa perspective l’est aussiPassant avancé sur les rivesLe ballot se chargeait d’éclatsLa rivière charriait les shrapnels d’en quatorzeLes mères allaient rond mais ça ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 8 mai 2020

BERNARD PERRROY...Extrait

"La poésie est désuète pour ceux qui sont gavés, mais quand le réel est insupportable, elle prend la valeur d'une arme de survie" Boris Cyrulnik . à André Laude, i.m.   .     J'écris pour survivreet partager la promesse de bonheurqui me tenaille de l'intérieur,   j'écris pour la pluie, pour le beau temps,pour toutes les heures qui m'interpellentafin que je contemple les visageset tout ce qui danse autour de moi...   J'écris pour rire et pour pleurer,pour chacun de ceux que j'ai rencontréspar... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,