vendredi 28 juin 2013

LES BLEUS DE TERRE

 En la brisure du vitrail la vague questionne l’éternité sur les nocesbrûlées de la guerre Une robe nuenouée au désertoù l’envol s’arrache à la fièvre Un linceul de pluieoubli sans rivesoù l’arbre tire sur son ombre un ravin courbé de cieloiseaux d’un même songeoù le fil prend ses nœuds à l’invisible L’ange de large témoin rassemble sa beauté sous l’obscuritédu temps. Entre ses cheveluresla terreendormie fragile au bas de l’univers comme la pâleurd’une croix laissée comme le combat des larmes et de la mer comme un... [Lire la suite]

samedi 10 novembre 2012

ALLEGRO FURIOSO

 à Cath. . Que sommes-nous dans nos radicalités trouées de claquements de foudre ? L’archet de parole vient en stridence, crin sur la corde, raide sur le cran. Entamer l’allegria du mouvement, coûte que coûte, déjouer l’instant facile où le pied chute vers la boue. Nos cadences, tempos alternés, amples de leurs joies anciennes. Il nous faut être de ces partances espérées, libres de ce qui, resté à quai, périt lentement dans l’automne. Regarder droit les jours sombres que l’heure humaine ensanglante, n’omettre jamais que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 5 septembre 2012

LE RÊVE DE GRAMSCI...Extrait

Oublier ces bris de vie temps de soi rassemblés ?   notre ciel phénicien d'où roulaient les étoiles notre raison travaillée par les vents et cernée par le sec l'exception des feuilles à mon sud   toi n'osant pas dire ta peine prenant la vie en conte en vers et contre tout demeurent le fracas où se cassent mes frères et le livre invisible   mais qui s'en est allé ? qui désormais n'est plus qu'images mais de refus  mais de lutte claquant dans quelques mémoires ? . RAYMOND FARINA . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 20 juin 2012

DIS-LEUR...

Un oiseau passe éclair de plumes dans le courrier du crépuscule VA           VOLE                     ET DIS-LEUR Dis-leur que tu viens d'un pays formé dans une poignée de main un pays simple comme bonjour où les nuits chantent pour conjurer la peur des lendemains dis-leur que nous sommes une bouchée répartie sur sept îles comme les sept couleurs de la semaine mais que jamais ne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 4 avril 2012

LA POESIE

La poésie est un songe au revers des étoiles Difficile le chemin qui écrit nos mémoires Qui construit notre nos histoires Comme trait de craie sur l’ardoise Comme trait de plume sur les pages Qui dans ses voyages portera une terre sans limite S’exiler dans une langue étrange Celle qui nous tient qui brûle notre sang D'autres mois d'autres sois d'autres fois Mots-valises en carton bouilli d’autres mots d'autres vies Le monde comme théâtre D’adieu de bonjour de rencontre D'ombres de lumières D'applaudissements Si ce n’est timide ou... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,