vendredi 2 février 2018

EL MITO DE SISIFO

Como las grandes obras, los sentimientos profundos declaran siempre más de lo que dicen conscientemente. La constancia de un movimiento o de una repulsión en un alma se vuelve a encontrar en los hábitos de hacer o de pensar y tiene consecuencias que el alma misma ignora. Los grandes sentimientos pasean consigo su universo, espléndido o miserable. Iluminan con su pasión un mundo exclusivo en el que vuelven a encontrar su clima. Hay un universo de la envidia, de la ambición, del egoísmo o de la generosidad. Un universo, es... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 1 février 2018

LA PETITE FILLE

  C’est moi qui frappe aux portes,Aux portes, l’une après l’autre.Je suis invisible à vos yeux.Les morts sont invisibles. Morte à HiroshimaIl y a plus de dix ans,Je suis une petite fille de sept ans.Les enfants morts ne grandissent pas. Mes cheveux tout d’abord ont pris feu,Mes yeux ont brûlé, se sont calcinés.Soudain je fus réduite en une poignée de cendres,Mes cendres se sont éparpillées au vent. Pour ce qui est de moi,Je ne vous demande rien :Il ne saurait manger, même des bonbons,L’enfant qui comme du papier a brûlé. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 1 février 2018

UNE SITUATION CATASTROPHIQUE DANS LA BANDE DE GAZA....

En ce début d' année 2018, plus de deux millions de Palestiniens de la bande de Gaza vivent une situation dramatique à tous les niveaux. C’est très difficile de décrire cette situation qui est devenue chaotique pour toute une population. L’ensemble de la société civile a tiré la sonnette d’alarme en avertissant que la bande de Gaza est au bord d’un effondrement complet. Nous assistons à une détérioration des conditions économiques, sociales et sanitaires dans cette prison à ciel ouvert. Même le mot « espoir » est en train... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 31 janvier 2018

ALERTE AUX OMBRES...Extrait

La moindre bête blesséepèse si fort sur la terre,la moindre graine écraséeque la nuit les laisse faire. Souci précoce des herbesbrusque étamine de pluiequi pourra dans chaque rêveretrouver ce qui le fuit ? A chaque gorgée de silencela bête roule un peu plusà chaque coup de la lancevotre peur est mise à nu. Demain l'arbre vit dans ses feuilleset la bête pleine d'amours'endort sur le nouveau seuilque découvre le grand jour.   .     JEAN CAYROL 1944-1945 Camp de concentration de Mauthausen   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 30 janvier 2018

L'INSOUTENABLE LEGERETE DE L'ÊTRE...Extrait

La vie humaine n'a lieu qu'une seule fois et nous ne pourrons jamais vérifier quelle était la bonne et quelle était la mauvaise décision, parce que, dans toute situation, nous ne pouvons décider qu'une seule fois. Il ne nous est pas donné une deuxième, une troisième, une quatrième vie pour que nous puissions comparer différentes décisions. Il n'existe aucun moyen de vérifier quelle décision est la bonne car il n'existe aucune comparaison. Tout est vécu tout de suite pour la première fois et sans préparation. Comme si un acteur... [Lire la suite]

mardi 30 janvier 2018

SONNETS DE L'AMOUR OBSCUR...Extrait

 Je veux pleurer ma peine et te le dire pour que tu m'aimes et pour que tu me pleurespar un long crépuscule de rossignolsoù poignard et baisers pour toi délirent. Je veux tuer le seul témoin, l'unique,qui a pu voir assassiner mes fleurs,et transformer ma plainte et mes sueursen éternel monceau de durs épis. Fais que jamais ne s'achève la tressedu je t'aime tu m'aimes toujours ardentede jours, de cris, de sel, de lune ancienne, car tes refus rendus à mes silencesse perdront tous dans la mort qui ne laissepas même une ombre à... [Lire la suite]
mardi 30 janvier 2018

LES MOYENS D'EXISTENCE, ANTHOLOGIE...Extrait

Il faudrait être encore plus simple,Si simple que l'on puisse entrerDans la simplicité du vent,Du soleil poussiéreuxDu linge qui pantèle sur la corde sans se plaindre.Il n'y a pas de désespoir dans le monde,Ni d'espoir.Il n'y a que la simplicité du vent,Du soleil,Du linge,De la corde ;Il n'y a que la simplicité de l'eau,Ses vergetures d'accouchée;Il n'y a que l'eau,Le caillou,Le simple nécessité de brûler et de mourir.Il faudrait pouvoir entrer sans frémirDans les chosesComme les choses,Entrent dans les choses.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 30 janvier 2018

LES TRAVAUX ET LES NUITS...Extrait

Si tu oses surprendrela vérité de ce vieux muret ses fissures, ses larmes,formant des visages, des sphinx,des mains, des clepsydres,sûrement viendra une présencepour ta soif,probablement repartiracette absence qui te boit.   .     ALEJANDRA PIZARNIK     .    
mardi 30 janvier 2018

CELLE DES YEUX OUVERTS

la vie joue dans le jardin avec l'être que je ne fus jamaiset je suis làdanse penséesur la corde de mon sourireet tous disent ça s'est passé et se passeça va passerça va passermon cœurouvre la fenêtrevieje suis làma viemon sang seul et transipercute contre le mondemais je veux me savoir vivantemais je ne veux pas parlerde la mortni de ses mains étranges.     .     ALEJANDRA PIZARNIK     .