dimanche 5 août 2018

LE DRAP DEPLIE...Extrait

Le jour dans ma paumeéclairée d’oiseauxapprofondie dans un couvent de branchespar le painl’aile en prière sur la bouchede qui n’est plus rienqu’un souffle    ...   Ne penser qu’à la lumièred’écrireet vivre        un chemindans les herbesde n’être riensans l’oiseaud’aimer   .     THIERRY METZ     .       Oeuvre  Fresque romaine  
Posté par emmila à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 5 août 2018

CONNAISSANCE PAR LES LARMES...Extrait

Sentir que la mer, son appel lancinant, est le seul vrai terreau mélodique et rythmique.Aimer que, chaque fois, elle nous ramène, soudain plus vivants, à l'origine des sons et des larmes.Prendre le pouls de la mer, c'est prendre le pouls du cosmos et peut-être de la musique des sphères. Faire un retour au plus intense réservoir de sons sacrés du monde.On le pressent le jour, quand le soleil fait la roue du paon sur la plage, parmi le marmonnement des vagues, et que l'archet des hauts mâts fait vibrer la ligne mate de l'horizon.Mais on... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

L'ÂME DU VIOLON

Pour le quatuor à cordes Con Tempo   « Sa sonorité venait de l'âme -elle était fabriquée avec un os d'oiseau. »Dit un musicien du violon de son ami,celui sur lequel tantd'airs bien formésont été tournés et joués.En français on l'appelle l'âme,l'âme de l'instrument ;à Crémone, lorsque le maître luthierrapporta une provision de bois qui avait crû lentementdans les hautes Alpespour le façonner sur ses moules,on l'appela anima -Une cheville en bois rondefut placée avec soin à l'intérieur de l'instrument,presque sous le... [Lire la suite]
dimanche 5 août 2018

LA VENUE...Extrait

J'aime les jardins quand ils sont silencieux,Éventuellement décorés d'une roseOu d'un merle en dessous du laurier ; quand les hêtresDeviennent roux et les bouleaux dorés. Ne ditesPas ce qu'à vos yeux sont la nature et l'esprit ;Écoutez le silence où se fait la musiqueSans prétendre y figurer vos impressions.Entre nous et le ciel il y a les nuages,La plume de ceux qui volent sous les étoilesSe nourrissant des saisons du soleil. Nos pasNe laissent pas d'empreinte où nous posons le pied,Tel est le propos des muses qui ont... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

MATHÉMATIQUE GÉNÉRALE DE L'INFINI...Extrait

En chantanton se séparesans bouger les lèvresde ce qui nous embrassecar nous avons faim d'avoir faimet nous vengeons le ventd'être la feuillequ'il n'a pas choiside faire tomberEn jetantnos yeux dans le cielnous voyons l'infinimarcher comme un mendiant aveugleLa nuit lui donne parfoiset avant nousla monnaie d’une étoile   . .   . SERGE PEY   . .   .                
Posté par emmila à 14:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 5 août 2018

PETITE ANTHOLOGIE PRIVEE D'AUTOCYLUS

Je vote pour la démocratie subtile des fleurs ayant ton violetOu pourpre et, parmi les familles éligibles, deux ont ma préférence. Qui sont la pivoine, le lupin, que leur humilité nordique protège.A la première j’attache l'apprêt d'un seau en fer blanc mal émaillé, Quelque part sur un marché de plein vent, la rive d'une rivière Se ramifiant au pied d'une cathédrale gothique comme l'artichaut. Dans la poussière de brume d’un contre-jour vaporisant en bleu Sa bouillie bordelaise sur le légume essentiel, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

samedi 4 août 2018

LA RENOUEE...Extrait

Je dois mettre en garde mes petites filles.Je leur dis méfiez-vous du gouffre et du manque.Mais ne craignez la solitude.Les hommes vous cherchent avec leurs filets. Poissons ou papillons ils sauront bien vous surprendre. Ils iront jusque dans les fontaines tendre leur piège et vous braconner.Rien ne les arrêtera soyez-en sûres mes petitesmes douces. Quand vous serez captives vous perdrez vos écaillesvos couleursla douceur de vos yeuxvous deviendrez belles comme des femmes heureuses.Plus jamais vous ne dormirez parmi les... [Lire la suite]
samedi 4 août 2018

L'AUTRE NOM DU VENT...Extrait

Les mains sont-elles vides, quand personnen’est plus là pour les guider ? Elles se tendent,se tordent, se cassent, vouées à l’impuissance.Nous regrettons les beaux hivers que la neige attiseentre deux tempêtes, les nuits nous semblent identiques,qui s’accumulent. Nous appelons « les morts »ceux qui nous ont aimés dès qu’ils échappent à la vue, nous les mettons un peu plus à l’écart.Pourquoi nous auraient-ils abandonnés ?Nous seuls les trahissons, aucun langage n’évite de mentir, aucun ne nous permet de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 2 août 2018

J'ETAIS UNE FLEUR DANS TON REGARD...Extrait

  ../.. Nous nous sommes dévêtus des bourrasques anciennes qui coiffaient le petit chemin Saint-Georges que nous empruntions pour nous rendre à l’école. Nos pas d’écoliers ressemblaient à  une farandole et nos craintes de la maîtresse se déboutonnaient sur ce parcours. Petit chemin bordé d’arbres et d’herbes fraîches, nos cartables sur le dos et nos mains liées à nos sourires complices. Toi, soleil ébouriffé de lumière, tu réchauffais le goudron encore humide de la nuit nonchalante qui l’avait bercée.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 1 août 2018

RAYUELA...Extrait

Je touche tes lèvres, je touche d’un doigt le bord de tes lèvres, je dessine ta bouche comme si elle naissait de ma main, comme si elle s’entrouvrait pour la première fois, et il me suffit de fermer les yeux pour tout défaire et tout recommencer, je fais naître chaque fois la bouche que je désire, la bouche que ma main choisit et qu’elle dessine sur ton visage, une bouche choisie entre toutes, choisie par moi avec une souveraine liberté pour la dessiner de ma main sur ton visage et qui, par un hasard que je ne cherche pas à... [Lire la suite]